Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

Allamine Al-Fadoul est l’Iman et en même temps le député de la localité de Nyala,  région  peuplée par la Communauté Four, l’une des composantes éthniques la plus  majoritaire et autochtone  du Darfour.

M.Allamine  et   Sahaladine Mahamat Al-Fadoul, sultan  du Darfour, avaient pris part à une table ronde au mois de mars 2008,  en marge du sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) , organisé  à Dakar   pour demander à la communauté musulmane réunie à cette occasion d’en apppeller au dialogue et à la paix  les différents  protagonistes de cette crise de la région occidentale du Soudan.

Il convient de signaler que M.Allamine, est l’oncle parternel de Abdelwahid Elnour, réfugié en France et  leader du Mouvement pour la Libération du Soudan (MLS) , groupe armé à dominance Four, contrairement au MJE du Dr Khalil Ibrahim, essentiellemnt composé des Zaghawa Soudanais et Tchadiens.


Lors des attaques de la localité d’ Oumdourmane par les élèments du MJE samedi dernier, l’Iman Allamine  se trouvait à Khartoum. Il faisait partie des hommes politiques originaires du Darfour, qui ont été apprehendés par la police dans la précipitation.


Selon  le sultan des Fours, M. Sahaladine Al-FADOUL que nous avons joint au télèphone  à Nyala, l’Imam est libre de ses mouvements à Khartoum ainsi que plusieurs autres responsables politiques  de la même région du Darfour.


La mise en liberté de l'Imam Allamine est une gage supplèmentaire qui témoigne que le Soudan n'est pas une terra  incognita où les droits de l'homme sont commis à l'instar du Tchad sans que les  organisations de défense des droits de l'homme aient un droit de regard.

Précisons que le sultan du Darfour ainsi que l’Imam de Nyala, que nous avions eu le privilège de rencontrer à Dakar, nous ont confirmé que parmi les mouvements armés de l’Ouest du Soudan  hostiles au régime d’El-Bechir, seul, le MJE du Dr Khalil Ibrahim est soutenu par Ndjaména et cela s’explique par le lien consanguin entre la composante Zaghawa  du Soudan et celle du Tchad. Témoignage donc  plausible !


Pourquoi,  les Zaghawa sont-ils devenus subitement  une réelle menace pour le Tchad et le Soudan pour  entrainer les deux peuples  dans un  conflit armé transfrontalier  meurtrier  et toute la sous région dans  une instabilité politique  perpetuelle sans précedent ?


Par Makaila Nguebla