Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

 La radio privée,  Fm Liberté, proche des membres et des organisations de la société civile au Tchad, est connue justement pour sa liberté de ton pour être un contre-pouvoir face aux multiples  dérives autoritaires du régime de Ndjaména. Très prisée par la qualité de  ses émissions, elle est l’une des stations radio locales, la plus écoutée dans le pays.

 Incriminée, pour avoir interviwé un citoyen Tchadien, extorqué, qui a dénoncé les parjures des  agents de l’Etat lors de l’établissement de sa piécé d’identité, la radio Fm Liberté a été arbitrairement fermée depuis fevrier dernier et  son personnel privé de travail.

Le tribunal de Ndjaména, vient pour une nouvelle fois, de reconduire sa décision de fermer   cette station sans motif valable.

 Le durcissement de ton du régime d’Idriss Deby à l’encontre des médias indépendants, atteste visiblement son refus de déverouiller l’espace des libertés publiques dans le pays.

Rappelons aux autorités Tchadiennnes  que,  la liberté d’expression et d’opinion, est l’un des droits fondamentaux acquis inaliénables  aux citoyens ; elles ne peuvent  se soustraire et enfreindre à  ces valeurs constitutives de la Démocratie universelle.


Au Tchad,   la Démocratie peut- elle s’exercer avec ou sans la liberté de presse ?


Par  Makaila Nguebla