Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Selon une information qui nous a été rapportée par une de nos amies,  travaillant pour le compte d’une organisation en charge de la question des réfugiés politiques dans le monde, basée aux Etats-Unis, la France plaide en faveur de Deby et Bozizé à chaque fois qu’une conférence sur le Darfour ait lieu quelque part.

 

 En effet, lors d’une rencontre traitant la question du Darfour, le réprésentant de France, prenant la parole, s’était apésanti sur les risques d’extension et de déstatbilisation  de cette crise de la région occidentale du Soudan pour le Tchad et la République Centrafricaine.

Très éveillée et  bien informée, sur la question tchadienne, notre amie, avait retorqué à l’officiel Français d’éviter d’amalgamer  les deux conflits et de faire à ce que les tribunes internationales ne soient un lieu de plaidoyerie pour des régimes impopulaires, qui persécutent dans l’impunité totale leurs  propres citoyens.

Scandalisé et bouleversé,  par les reproches faites par cette intervenante très proche des réfugiés Tchadiens et impréignée par le dossier lourd qui accable Idriss Deby, l’officiel Français, s’était démasqué et ridiculisé devant un auditoire averti sur le développement de la situation socio-politique au Tchad et en Centrafrique.

Il faut dire qu’au lieu d’incriminer à longueur de journée Khartoum, sur les conflits locaux qui opposent Idriss Deby, François Bozizé aux différents mouvements d’opposition armée internes, la France devrait plutôt adopter un profil vigilant pour aborder et traiter de la question du Darfour auprés des institutions internationales.

Nul ne peut contester que les différents combats menés par les forces en lutte au Tchad et en Centrafrique contre les régimes de Ndjaména et de Bangui, attestent clairement que les deux dirigeants Tchadien et Centrafricain, ne  font pas l’unanimité dans leurs pays.

On ne peut nier et occulter les déviances dictatoriales réprehensibles des pouvoirs tchadien et centrafricain,  qui, appliquent la terreur et la répression contre des populations opprimées tout au long de leurs régnes politiques.


La France, doit se resaisir dans sa politique africaine, pour prouver à la phase du monde qu’elle est réellement, une grande nation démocratique et soutient la lutte des libérations des peuples soumis à l’oppression et aux pratiques liberticides des dirigeants autoritaires, autistes  et carricaturistes commes Idriss Deby et François Bozizé.

 
Par Makaila Nguebla