Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

UFCD/ D. Politique étrangère et relations internationales
 
L'UFCD assurera le respect des engagements (chartes et conventions internationales) pris par le Tchad dans ses relations avec les institutions régionales et internationales. Il sera adopté une ligne de politique étrangère claire consacrant le respect du droit international dans son ensemble.
 
D.1 Les relations économiques internationales
Relancer les négociations avec les institutions financières internationales (Banque Mondiale, FMI, etc.) et les autres partenaires sur des bases nouvelles, afin de permettre au peuple tchadien de bénéficier de ses ressources et d’assurer son développement économique et social. L’UFCD attribuera une importance particulière au secteur des mines et énergie dans la définition des nos relations économiques internationales. Compte tenu du coût élevé des investissements dans ce secteur, la participation des bailleurs de fonds étrangers sera fortement sollicitée, tout en encourageant la participation des capitaux privés nationaux.
L’UFCD s'engage à adopter les instruments de la bonne gouvernance financière,  exigera la transparente dans la gestion de revenus pétroliers selon les normes internationales ; la responsabilisation des firmes multinationales impliquées dans l’exploitation et de l’Etat tchadien. Dans la même optique, une Politique de redistribution équitable et plus efficaces sera adopté en fonction des besoins de développement du pays.
D.2 L’environnement
Adopter une politique effective de développement durable: protection de l'environnement, lutte contre la sécheresse et la famine, la déforestation et la désertification etc.; en participant activement auprès des instances régionales(CBLT,CILSS; etc.) et internationales ( PNUE, GIEC; UICN; OIDD etc.) et en appliquant toutes les conventions environnementales dont le Tchad est signataire (CNUED; CDB; Déclaration de Rio sur le Développement durable; etc.).
D. 3 Paix et sécurité
Entretenir des relations fraternelles et de bon voisinage avec les pays de la sous-région. L’UFCD tient à renforcer et à consolider le rôle du Tchad pour conserver la sécurité et la paix internationale en collaboration avec les organisations régionales et internationales. Impliquer davantage notre chère nation dans la coopération internationale de lutte contre le terrorisme et toutes les formes de violences à l'échelle internationale et régionale.
Soutenir, encourager et renforcer la participation et l'intégration des citoyens tchadiens dans les instances des organisations internationales et régionales.
Ouvrir et établir des relations avec le monde extérieur afin d'exposer la bonne cause et convaincre la communauté internationale et régionale que le régime sanguinaire de Deby n'a aucune légitimité. Appeler à l'action efficace pour mettre fin à la souffrance du peuple tchadien sous l'oppression du régime actuel. Une fois le régime corrompu d’Idriss Deby, mis hors d’état de nuire, la question du Darfour sera automatiquement abordée de manière franche avec le Soudan, en collaboration avec la communauté internationale.
D.4 La position de l’UFCD par rapport à la mission de l’EUFOR
L’UFCD reconnait la mission de l’EUFOR comme une force de protection et sécurisation des camps de refugiés. Vu la mission de l’EUFOR, l’UFCD ne tolérera aucune autre implication des forces de l’EUFOR dans les affaires intérieures du Tchad. Par conséquent, toute implication de ces forces dans les problèmes tchadiens, nous amènera à prendre des mesures de sanction envers l’EUFOR. Dans les mêmes conditions, l’UFCD n’acceptera aucune sorte d’implication d’une force étrangère sur le territoire tchadien. Enfin, dans le cadre de sa stricte mission, l’UFCD accompagnera l’EUFOR jusqu’à la fin de sa mission prévue.
D.5 Plan de sortie de crise du Darfour
Dans l'optique de la Paix et la Sécurité internationale, le premier chantier en la matière sera de mettre un terme, avec le Soudan et les institutions internationales œuvrant en la matière, à la crise du Darfour : L'embrasement de ce conflit a été théorisé par le régime de Deby car les revendications initiales étaient un développement de la région. Le régime de Deby avait en effet armé et financé des milices (MJE) pour semer la désolation et provoquer la dislocation de cette région soudanaise qui a vécu en paix malgré sa composante multiethnique. Le but étant de créer un no man's land où sera déployée une force internationale qui protégera la frontière tchado-soudanaise, et lui permettre de continuer à diriger le Tchad dans le gouffre sans être préoccupé par la révolte tchadienne qui s’est mise en marche.
L'UFCD, conscient de tous ces paramètres, soucieuse et profondément préoccupée par la recherche de la paix régionale, accompagnera activement la sortie de crise en étroite collaboration avec les institutions internationales concernées afin de :
- Permettre une résolution pacifique définitive de cette crise ;
- Garantir et accompagner le retour des réfugiés dans leur pays, dans le respect des normes et des conventions internationales ;
- Prendre en charge le retour des déplacés tchadiens et leur réinsertion dans leurs foyers d'origine ;
Cette approche de sortie de crise sera traitée en étroite collaboration avec le Soudan, l'ONU, l'UA et l'UE, partenaires incontournables pour une solution globale.
Fait à Moudeina  le 12 Mars 2008,
L’Assemblée Générale constitutive de l’UFCD