Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

N'DJAMENA (Reuters) - Un Français travaillant pour Save The Children UK a été tué jeudi par des inconnus dans l'est du Tchad, non loin de la frontière soudanaise, annonce l'organisation humanitaire britannique dans un communiqué.
Pascal Marlinge, 49 ans, se déplaçait avec quatre autres employés de l'organisation humanitaire dans un convoi de trois voitures entre Farchana et Hadjer Hadid lorsque des hommes armés les ont arrêtés.

Les vols de véhicules d'ONG sont communs dans l'est du Tchad, en proie ces dernières années à des offensives de rebelles, à des affrontements interethniques et à des attaques de pillards venus de la région soudanaise du Darfour.

Des centaines de milliers de réfugiés vivent dans la région frontalière, dans des camps administrés par les Nations unies.

Cependant, le meurtre de travailleurs humanitaires étrangers, au nombre de plusieurs centaines au Tchad, est rare.

"D'après nos informations, le convoi a été stoppé à 10h15 heure locale par un groupe armé (08h15 GMT). Un coup de feu, ou des coups de feu ont été tirés et M. Marlinge a été tué. Les quatre autres travailleurs humanitaires sont sains et saufs", déclare Save The Children.

Toutes les activités de Save The Children UK au Tchad ont été suspendues jusqu'à nouvel ordre, ajoute le communiqué.

Bernard Kouchner, chef de la diplomatie française, dénonce dans un communiqué "un acte de barbarie ignoble" et demande aux autorités tchadiennes de "faire toute la lumière" sur cette affaire.

"J'ai été informé que Pascal Marlinge (...) a été sauvagement assassiné alors qu'il travaillait auprès des populations déplacées et réfugiées dans la localité de Farchana", déclare le ministre français des Affaires étrangères.

Pascal Marlinge était marié et père d'un enfant, précise l'organisation humanitaire.

VOLS DE VÉHICULES

Selon une source onusienne au Tchad qui a requis l'anonymat, le convoi de Save The Children circulait sans escorte militaire tchadienne.

"Selon mes informations, ils ont été stoppés par deux hommes armés qui les ont fait sortir de leurs véhicules et ont pris les clefs de voiture. Ils étaient debout, les mains en l'air, lorsque l'un des individus s'est dirigé vers Pascal et lui a tiré une balle dans la tête", a dit cette source à Reuters.

Le corps de Pascal Marlinge a été acheminé par hélicoptère à Abéché, dans l'est du Tchad, d'où il sera transféré par avion à N'Djamena.

Des dizaines de véhicules d'ONG étrangères ont été volés ces deux dernières années dans l'est du Tchad, mais alors que des centaines de civils tchadiens ont perdu la vie, victimes des violences, les attaques de travailleurs humanitaires étrangers sont rares.

En mai 2006, une Espagnole travaillant pour l'Unicef a été blessée par balle à Abéché par un individu qui a dérobé son véhicule 4X4 de l'Onu. En juin dernier, un membre français de Médecins Sans Frontières a été tué par des rebelles dans le nord de la République centrafricaine, qui jouxte le sud du Tchad.

Kouchner, fondateur de MSF, a demandé aux autorités tchadiennes d'enquêter sur les circonstances de la mort de Pascal Marlinge.

L'Union européenne a déployé une force militaire dans l'est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine pour contribuer à la protection d'un demi-million de réfugiés soudanais et tchadiens et de civils.

Le contingent de l'Eufor, qui compte actuellement plus de 2.000 hommes, dont plus de la moitié venus de France, a entamé des patrouilles autour des camps de réfugiés de la région orientale du Tchad.

Cette force a subi une première perte en mars lorsque deux militaires français ont pénétré par erreur au Soudan où l'armée soudanaise a ouvert le feu sur eux. Un Français a été tué et, selon le Soudan, plusieurs civils soudanais ont aussi été tués.

Avec Pascal Lietout à Paris et Pascal Fletcher à Dakar, version française Jean-Philippe Lefief, Clément Dossin et Nicole Dupont