Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

Dans la majorité des pays du monde, l’existence d’une société ou d’une nation a précédé celle de l’État.

Ce n’est pas le cas au Tchad et l’État s’oblige de créer une conscience nationale à partir d’innombrables ethnies ayant des traditions très divergentes. Il existe plus d’une centaine de dialectes dans ce pays d’Afrique centrale. On y observe que certaines tribus se sont convaincues qu’elles ne peuvent vivre que par le glaive tandis que chez d’autres, les individus sont horrifiés et se sauvent dès qu’ils voient le sang versé.

Au Tchad, les idées et idéaux qui définissent les coutumes des individus diffèrent largement d’une ethnie à l’autre. Le fossé entre les mœurs engendre de sérieux problèmes de communication qui, par combinaison avec d’autres facteurs, rendent difficile la coexistence pacifique. Les multitudes d’ethnies éprouvent de sérieuses difficultés à trouver un repère d’unité autour duquel ils peuvent unanimement s’accorder. Dans ce contexte, si vraiment la nation tchadienne existe, alors elle n’a pas le fondement d’une vraie nation comme on peut le constater ailleurs.

C’est un problème majeur auquel les Tchadiens ne trouvent pas d’issue. Évidemment, de cette absence d’une vraie nation naissent les difficultés des principes étatiques et démocratiques. On peut alors constater amèrement que certains groupes d’individus profitent de ce manque pour se donner volontairement une vision erronée de l’administration centrale.

Source:  agoravox.fr