Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

  
                                                                   

                                      




















Mobiliser Pour Construire

 ACTION TCHADIENNE POUR L'UNITÉ ET LE SOCIALISME  ( ACTUS )

1

N/Réf : 31a/SPCOM/2008

V/Réf :

                                           COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ACTUS

L’ACTUS n’est pas une propriété familiale du Dr Fidel MOUNGAR alors que le Dr LEY-NGARDIGAL a été démocratiquement élu Secrétaire Général du Parti.

Dans une Prétendue Mise au point relayée par deux sites Alwihda et Dabio, propriétés de Mr Ahmat Yacoub (dont la haine contre Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum n’est plus à démontrer), un certain illustre inconnu, sorti de nulle part, Mr Claude MBAITOLOUM, parent au Dr Fidel MOUNGAR, dénie au Camarade Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum le titre de Secrétaire Général de l’ACTUS.Ce dernier a été pourtant démocratiquement et régulièrement élu par les militants. Les procès verbaux de toutes les élections attestent cette dure réalité pour les malheureux perdants des urnes. Etre démocrate,c’est aussi assumé et accepter sa défaite électorale. Notre pays aura à faire pendant longtemps à cette horde des pseudo démocrates. Notre Parti, l’ACTUS informe l’opinion nationale et internationale des faits subséquents qui permettraient de comprendre la genèse de cette honteuse et minable guerre de tranchée menée par le clan MOUNGAR contre notre Parti depuis plusieurs années :

- Les Militants de notre Parti, l’Action tchadienne pour l’Unité et le Socialisme (ACTUS) ne sauraient accepter une mainmise d’un groupuscule tribalo-familial sur le Parti.

- Mr Mbaïtoloum Claude a la mémoire courte. Cet individu que le Dr Fidel MOUNGAR, alors Ministre au Tchad a voulu imposé aux militants a été battu avec 60 % des voix pour par le Camarade LEY-NGARDIGAL Djimadoum contre 40% au malheureux candidat. Ce vote du 12 février 1994 à Paris a été démocratique et transparent à l’issu d’une Assemblée extraordinaire. Le Président du bureau de vote, le Camarade MBAIPOR Ndoubaye André de Lyon ainsi que le procès verbal pourraient témoigner si besoin est. Au demeurant, rappelons que Messieurs Fidel MOUNGAR et Claude MBAITOLOUM avaient pris part à cette élection à laquelle ils ont été mis en minorité et la colère manifestée par Fidel MOUNGAR à l’issu du scrutin contre le vainqueur, préfigurait déjà la suite des événements. Nous étions témoins de cette honteuse et indigne scène qui déshonore son auteur.

- Le refus de reconnaître le verdict des urnes est la culture des esprits dictatoriaux ou des dictateurs en puissance.Comment prétendre combattre la dictature au Tchad alors que  Fidel MOUNGAR et son parent Claude MBAITOLOUM dénient la démocratie dans une petite entité comme la nôtre en l’occurrence le Parti ACTUS ?

- La Conférence extraordinaire de Lyon du 20 août 1995 à laquelle ont participé Mr Claude MBAITOLOUM et les autres parents de Fidel MOUNGAR, a définitivement consacré le Camarade LEY-NGARDIGAL Djimadoum, Secrétaire Général de l’ACTUS. Il a donc été démocratiquement élu et réélu non pas sur des bases tribales, familiales ou amicales mais sur les critères objectifs de son activisme, son militantisme, sa constance et détermination dans la lutte et enfin à sa fidélité aux idéaux du Parti. J’ai connu Fidel MOUNGAR depuis fort longtemps. J’étais parmi les premiers militants de l’ACTUS, cela ne m’a pas empêché de le désavouer politiquement. L’une des résolutions de la Conférence extraordinaire de Lyon a exclu définitivement de notre Parti Messieurs Fidel MOUNGAR et Claude MBAITOLOUM pour haute trahison (Cf. procès verbal).Les intéressés se doivent de l’entrer une fois pour toute dans leur mémoire au lieu de continuer à se livrer à des intrigues et autres bassesses contre le Parti.

- Le Camarade Secrétaire Général de l’ACTUS, LEY-NGARDIGAL Djimadoum est connu et apprécié au delà de notre Parti par les autres Partis de l’Opposition tchadienne qui lui reconnaissent cette qualité d’opposant radical et sa constance dans la lutte contre la dictature depuis de nombreuses années. C’est aussi grâce à sa ténacité dans la lutte pour le panafricanisme et contre l’impérialisme, que notre Parti est reconnu et entretient d’excellentes relations avec les autres Partis progressistes et révolutionnaires dans les 4 coins du monde.

- La désinformation prétendue mise au point de Claude MBAITOLOUM menaçant les Partis et personnalités qui prendraient contact avec le Camarade Secrétaire Général LEY-NGARDIGAL Djimadoum, démontrent si besoin était, le désarroi qui s’était emparé du camp de Fidel MOUNGAR. En effet, le travail de militantisme soutenu que mène le Camarade LEY-NGARDIGAL depuis de nombreuses années a consacré notre Parti sur la scène nationale au sein de l’Opposition et sur le plan international au sein du mouvement des Peuples en lutte contre l’impérialisme. Pendant ce temps, Fidel MOUNGAR exclu du Parti et évincé de la primature par son ami Déby a préféré se terré en France depuis une décennie. Pourquoi sort-il aujourd’hui de son terrier pour prétendre subitement s’accaparer du travail accompli qui n’est pas le fruit de son travail ? N’est-ce pas là un comportement de négrier des temps modernes ? L’usage à profusion de son titre d’Ex Premier Ministre ne donnerait aucune ascendance sur notre Parti dont il en est exclu et moins encore sur tous les Partis et personnalités politiques tchadiennes et internationales avec qui nous travaillons. Rappelons que Dr Fidel MOUNGAR a été Premier Ministre pendant 6 mois seulement et que le Tchad totalise 12 Premiers Ministres en 18 ans de règne dictatorial de DEBY.

Les petites agitations et indignes manoeuvres de Fidel MOUNGAR au sein du groupe de Libreville démontrent qu’il n’impressionne personne avec ce titre tant déprécié et banalisé au Tchad et que l’orgueil congénital qui le caractérise ne suscite que dégoût et répugnance. La modestie reste la valeur cardinale des Grands Hommes et le « m’as-tu vu » celui des petits hommes qui se donneraient des airs des grands ou qui s’efforceraient de les ressembler.

- Les menaces, les déclarations tonitruantes et autres petites gesticulations de Messieurs Fidel MOUNGAR et de son lieutenant et parent Claude MBAITOLOUM, tous exclus de notre Parti, ACTUS,sont nulles sans effets et n’engagent que leurs auteurs revanchards car battus dans les urnes. Les accointances entre Fidel MOUNGAR et son Ami le Président DEBY trouvent donc leurs racines communes dans leurs caractères antidémocratiques et dictatoriales. La démocratie au sein de notre Parti a tranché. Nous l’appliquerons sans retenue aucune et la respecterons. Nous continuerons imperturbablement notre lutte avec détermination et loyauté aux côtés de notre Secrétaire Général, le Camarade LEY-NGARDIGAL Djimadoum, démocratiquement élu par la majorité des militants.

Fait à Amiens, le 25 Avril 2008

 

Pour l'ACTUS (Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme)

Le Secrétaire à la Communication

NDONINGA Josué

Courriel : jndoninga@fcvnet.net

Portable : 06 64 95 62 18