Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila




dimanche 20 avril 2008 : Les grands évènements de la semaine.  Par Dr. Djimé Adoum, tchadnews.info

 

Ces quelques lignes soulignent les grands évènements de la semaine, surtout ceux qui semblent avoir beaucoup d’impacts sur les peuples dans  certains coins du globe.  Nous essaierons aussi de voir dans quelle mesure ces problèmes peuvent avoir des solutions potentielles.

Le Tchad a un nouveau premier ministre en la personne de M. Youssouf Saleh Abbas.  C’est le treizième premier ministre depuis l’avènement du président Deby au pouvoir en décembre 1990.  Rappelons que le Tchad traverse une crise politique très aigue, crise rendue encore plus acerbe par la disparition du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh, porte-parole de la Coalition des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), disparition survenue après la tentative de renversement du régime par les politico-militaires le 2 et 3 février 2008.   Les réactions des tchadiens ne sont pas faites attendre et peuvent être lues sur les sites tchadiens (laleonline.com, tchadforum.com, tchadactuel.com, alwihdainfo.com, makaila.over-blog.com, tchadespoir.net).  Ce qu’il faut retenir de tout cela c’est que le nouveau premier ministre aura du pain sur la planche et en dehors de la crise militaire, socio-économique et politique, il doit aussi gérer la question du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh.  Autant de défis qui risquent de réduire la marge de manœuvre du nouveau chef de gouvernement.  Un terrain qui ne semble pas du tout facile en ce moment.

Au Moyen Orient par exemple, l’ancien président américain et lauréat du Prix Nobel de la Paix, Jimmy Carter, a  rencontré à deux reprises  le leader du Hamas exilé en Syrie.  Bien que l’action du président Carter va à l’encontre de la position officielle de l’Administration Bush, l’action du lauréat du Prix Nobel de la Paix qu’est le président Carter aura comme impact le réengagement des israéliens et palestiniens sur la route de la paix.  Certes, le chemin de la paix est très long mais il faut certainement oser.  La démarche du président Carter a du potentiel et nécessite une attention particulière de tous les acteurs du conflit.

La crise politique au Zimbabwe prend des proportions inquiétantes pour les défenseurs de la démocratie.  L’opposition dirigée par Morgan Tsvangirai a remporté la majorité à l’issue des élections législatives.  Cette coalition serait pressentie gagnante des élections présidentielles.  Le camp du président Mugabe a refusé la diffusion des résultats.  Les choses avancent finalement et le décompte a commencé le samedi 19 avril 2008.  Il y a risque que les résultats ne soient pas conforment aux souhaits de l’opposition.  Face à cette potentialité,  l’ancien secrétaire général des Nations unies est sur les lieux pour éviter que la crise  devienne comme celle du Kenya.  M. Kofi Annan est bien placé pour aider ses frères du Zimbabwe à éviter le pire.

Il y a aussi la pénurie alimentaire qui englobe le monde entier.  Les émeutes qui ont lieu dans certains pays risquent de se généraliser,  entrainant ainsi des situations catastrophiques.  Cela nécessite donc une cohérence dans la politique de développement des pays donateurs et les pays cibles. 

Les travailleurs africains ne savent plus à quel saint se vouer dans le secteur de l’emploi en France.  Selon les récits de M. Souleymane un émigré malien sur Télésud, arrivé en France en 2001, il travaille sans papier, fait de longues heures et n’a pas droit de demander qu’on lui paie ses heures supplémentaires.  Rappelons que ce boulot  lui échappera puisque ce travail sera bientôt réservé aux européens de l’est qui viennent de joindre l’union européenne. 

Tous ces problèmes trouvent leur solution dans la conception et la mise en application des outils susceptibles d’assurer une répartition équitable permettant aux peuples de trouver leur compte dans le partage du patrimoine national.  Les efforts qui sont déployés au Kenya, au Zimbabwe et au Moyen Orient sont louables.  Ce que feront les tchadiens sera suivi de près et nécessite tout l’appui des pays amis du Tchad pour sortir le pays des ténèbres.