Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

A part l’infime minorité des criminels qui profitent du régime, il n’existe pas un Tchadien qui défend le tyran.

Depuis son accession au pouvoir le monstre détruit le pays mais son attitude ignoble et anti nationale a atteint de tels sommets que l’opposition militaire sans cesse renaissante, se renforce tous les jours.

.

Pourtant, bien que les attaques soient de plus en plus nombreuses, le tyran est toujours en place.

L’opposition doit donc sérieusement se mettre en question et enfin accepter que ses divisions et l’incapacité de ses chefs sont les causes majeures de son échec.

Il faut aussi comprendre qu’un Tchad faible, mais riche en ressources, est la proie idéale pour ses voisins et un terrain de prédation bien utile pour les grandes puissances.

Or, le Tchad étant totalement enclavé, aucune rébellion ne peut survivre sans qu’un accord au moins tacite, soit passé avec un ou plusieurs pays riverains, afin de laisser arriver les armes, la nourriture, les moyens de transport, bref la logistique sans quoi il est impossible de renverser Deby, de surcroît appuyé par la Françafrique et les Etats Unis.

Or les Etats voisins du Tchad ont toujours souhaité pousser leurs marionnettes, au détriment de patriotes tchadiens beaucoup plus difficiles à manier.

On a donc vu proliférer des individus prêts à se vendre au plus offrant et ne cherchant que le pouvoir et l’argent au lieu de penser au salut du pays.

Ainsi une cohorte hétéroclite s’est précipitée à Khartoum, à Tripoli, en Arabie, au Gabon, au Sénégal… partout ou ils pensaient pouvoir recevoir de quoi assouvir leurs ambitions.

Leurs protecteurs, ne connaissant rien à la situation tchadienne, les ont rémunéré à la hauteur de leur docilité, pas de leur efficacité.

Bien entendu, quand on paie pour les services de prostituées, il ne faut pas s’étonner que celles ci aillent rendre leurs services au plus offrant.

Très rapidement on a vu les traîtres trahir, puisque c’est dans leur nature, et les opposants farouches à Deby, rallier celui ci dés qu’il a fait marcher suffisamment la planche à billets.

.

Ces exemples de trahisons constantes des parrains, (le plus connu étant Deby mis en place par le Soudan et qu’il a vilipendé dés qu’il est arrivé à N’Djaména), n’ont pas servi de leçon.

A un moment d’anciens serviteurs de Deby ont voulu prendre sa place.

Alors que le peuple, instruit par l’expérience n’en veut pas, ils ont été immédiatement proposer leurs services aux puissances étrangères qui se sont empressées de les armer et de les financer.

Ces opposants/businessmen ont disposé de moyens impressionnants. Jamais personne n’a été soutenu à ce point dans l’histoire tchadienne.

Pendant ce temps l’opposition patriotique et sincère était complètement étouffée et tout a été mis en place pour la détruire.

Cet effort nuisible n’a pas réussi car la force du peuple tchadien est indomptable.

En dépit de tout il a toujours a existé une opposition populaire puissante, à côté de la rébellion financée et armée par l’étranger.

Cependant, Deby continuant à exercer ses ravages mortels sur le pays, la situation devenant insupportable, on s’est entendu finalement pour tenter d’y mettre fin et de laisser leur chance aux opposants/businessmen puisque, sans eux, aucune logistique n’était fiable.

Et ce fut l’offensive de février ou l’essentiel de l’effort de guerre a été consenti anonymement par de braves Tchadiens alors que les autres ambitieux se mettaient en avant.

.

L’incompétence des opposants/businessmen a été dramatique. Il avait été convenu que les colonnes devaient s’arrêter à mi chemin afin de se ravitailler en vivres, en munitions et en équipements divers.

Mais devant la débandade de l’ANT et, en dépit de tous les conseils des vrais militaires, les opposants/businessmen ont foncé sans réfléchir sur N’Djaména.

En vue de la capitale, certains des hommes n’avaient plus de munitions ni d’essence.

En dépit de cela, l’armée Debyque s’est, dans un premier temps effondrée.

Même sans moyens logistique la rébellion a quand même occupé la ville. Tout les espoirs étaient permis car il était encore possible de prendre armes et ravitaillement chez l’ANT qui offrait de se rallier. Il aurait fallu faire preuve de compétences, de professionnalisme et d’un minimum d’organisation.

Au lieu de cela les opposants/businessmen ont passé des heures à se chamailler, à savoir qui allait parler à la radio, à  se disputer les places, voire même, on s’en souvient, à proposer un partage du pouvoir à Deby !

L’accumulation effroyable d’erreurs et de bêtises a permis au tyran de remporter une victoire inespérée.

De tout cela il est clair que les opposants/businessmen sont incapables de prendre le pouvoir, même lorsqu’il est à portée de leurs mains.

.

Une fois battus et aprés avoir fait tuer tant de braves soldats pour rien, ils ont montré à nouveau leur absence de dignité en allant pleurer chez leurs sponsors. 

Bien qu’il nie, l’un d’eux reçoit directement des instructions du chef des Services soudanais. Un autre est actuellement à Tripoli, un troisième à Dubaï et un quatrième se repose dans un palace de l’Ile Maurice.

Nous disons nous, que la place d’un responsable de l’opposition est sur le terrain et qu’il doit posséder des valeurs morales bien établies.

Notre patrie n’a jamais autant souffert dans son histoire, il lui faut des hommes neufs.

Tous ceux qui occupent aujourd’hui le terrain médiatique sont compromis depuis des années dans les pires magouilles, le peuple n’en veut pas.

.

L’opposition démocratique et patriote est par conséquent à la croisée des chemins, elle doit être capable de s’unir et de trouver des leaders honnêtes et sincères.

Beaucoup de soldats conscients de l’urgence, ( nombreux sont ceux qui ont compris avoir été abusés par leurs chefs) sont engagés dans la voie d’une unité de commandement et d’action.

Cette Unité Militaire est Tchadienne, c’est à dire qu’elle est motivée par l’amour du pays.

Elle n’obéira pas aux puissances étrangères et ne se laissera pas tromper encore une fois par des aventuriers.

En agissant ainsi, en proclamant sa fidélité à des principes de démocratie et de fraternité, cette opposition ne bénéficiera pas du soutien réservé aux valets des différents impérialismes.

L’Unité Tchadienne se condamne donc à une certaine pauvreté, c’est la tout son honneur et sa fierté.

.

Désormais il n’y a plus le choix. Dans l’intérêt supérieur du pays nous devons enfin faire notre unité. Depuis un moment les militaires ont entamé cette opération de la dernière chance qui doit réussir, sinon le pays va sombrer.

Nous avançons humblement mais fermement. Nous espérons pouvoir annoncer que l’union sera une réalité dans peu de jours, c’est notre souhait et notre espérance.

.

Tchadiennes, Tchadiens ayez confiance et rejoignez l’ANR, le parti du renouveau !

.

ANR : Le Commandement

anr.tchad@gmail.com