Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

  

Il est désormais admis et vérifié que la  communauté internationale dont le rôle assigné est entre autres ; la  prévention, la résolution des conflits dans le monde se distingue pour le cas du Tchad par une attitude  sélective.

 Les Tchadiens sont ahuris, scandalisés voire attérrés par cette indifférence notoire, cette allégéance faite en faveur d’un régime singulièrement barbare, qui disparaît, tue des opposants civils paisibles,  violent les filles et leurs mères, confisquent la liberté individuelle que collective de ses citoyens, trafique de fausses monnaies comme le cas du Bahrein, sans qu’un doigt accusateur ne soit lévé et qu’une réprehension internationale ne soit prononcée à son encontre.

Devant une telle conspiration observée par le  silence de la France, de l’Union Européenne (U.E), de l’Union africaine (UA) et de l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’opinion nationale tchadienne désapprouve et condamne avec la dernière énergie les comportements cyniques et sadiques de ces organisations qui se rangent du côté de l’oppresseur qu’est Idriss Deby  contre ses opprimés que sont les citoyens Tchadiens.
Aujourd’hui, le cas le plus patent et qui reste d’actualité est celui du Dr Ibn Oumar Mahamat Saleh,  dont  on occulte la disparition et que la mobilisation internationale faiblit pour exiger de savoir son lieu de détention ou  sa libération s’il est encore vivant.

Les Tchadiens (femmes, enfants, vieillards et hommes) ne pardonneront jamais à l’opinion internationale pour les avoir délaissés face un pouvoir clanique,  fortement  militairisé et appuyé sur tous les plans par les grandes puissances et leur arsénal médiatique pour étouffer leurs contestations populaires et républicaines.
 La France et ses alliés remuent terre et ciel pour faire obstruction à la voix du peuple tchadien contre un régime qui ne  mérite aucune sollicitude internationale, mais, il faut savoir que le pouvoir n’est qu’une ombre et que  l’ombre n’est jamais éternelle.

Ainsi,  la communauté internationale doit de cesser de  faire allégéance excessive au régime d’ Idriss Deby pour avoir une conscience tranquille demain et  qu’elle ne nous  dise pas, qu’elle n’était  avertie ou prévenue  du drame tchadien. 

 

Par Makaila Nguebla