Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

Devant un parterre des journalistes locaux et internationaux,  une présence importante des membres de la communauté tchadienne et étrangère vivant à Dakar,  venus nombreux au siége de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), M.Mansour Abbas, représentant en France de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) du Général Nouri, a tenu unpoint de point de presse dans la capitale sénégalaise ce mercedi 02 2008  sur la  situation politique globale du Tchad.

 

Dès l’entame de la conférence, le représentant en France de l’UFDD a précisé à l’auditoire que le régime d’Idriss Deby est entièrement responsable de l’insurrection populaire générale, de l’instabilité politique,  de la guerre civile au Tchad et surtout de l’exportation sous d’autres pays des conflits armés qui déstabilisent  les pays africains.

 

Il attribue à Idriss Deby d’avoir renversé successivement les régimes de l’ancien Président Pascal  Lissouba (Congo), du Président Ange Félix Patassé (RCA), tous deux , démocratiquement élus par leurs peuples.

Il ajoute le soutien de Ndjaména au Président Togolais, Eyadema dont les soldats Tchadiens ont aidé à réprimé dans le sang les contestations de son peuple.

 

Pour M.Abbas, le déficit démocratique du régime tchadien, se caractérise  par l’absence des libertés publiques  faisant allusion à une presse baîllonnée, à une société civile, aux organisations syndicales et  de défense  des droits de l’homme réduites au silence  ainsiqu’ à  une opposition légale  pacifique littéralement atomisée par des méthodes policières répressives.

 

La malversation financière du régime  était soulevée par M.Abbas, il  accuse le pouvoir  d’Idriss Deby de voler, piller et détourner massivement les ressources du pays sans distinction et   la manne pétrolière  au profit des membres de sa famille et de son clan, extrêmement enrichis au dépend de la masse écrasante tchadienne.

 

Devant une situation sociolpolitique délètère dans le pays imposée au peuple tchadien par un régime qu’il juge liberticide, prédateur et barbare, le représentant en France de l’UFDD, a fait ressortir que l’option militaire reste l’unique choix pour tous les citoyens Tchadiens qui aspirent à la paix, à la dignité humaine et à la démocratie. Il en appelle à une résistance nationale pour faire partir du pouvoir Idriss Deby et sa bande.

 

L’Arche de Zoé qui occupe le devant de l’actualité tchadienne, française et internationale, M.Abbas s’est insurgé face à la décision de grâce présidentielle concédée par Idriss Deby aux six (6) membres de cette association française responsable de l’enlévement des 103 enfants Tchadiens et Soudanais qui devraient être convoyés de façon illégale en France. Il qualifie des « bandits » ces Français qui ont voulu exfiltrer ces enfants. Trouvant incohérents et inconcevables les propos d’Idriss Deby lors de l’éclatement dès la première heure de cette affaire à Abéché. Pour lui, c’est un similacre procés qui a été organisé à Ndjaména et qu’il a été prévisible  qu’Idriss Deby qui fait allégeance à Sarkozy doit le maintien de son pouvoir à la France qui le soutien au niveau politique, diplomatique et militaire pour l’imposer à son peuple.

 

La disparition du Dr  Ibn Oumar Mahamat Saleh, Président du Parti pour les Libertés et la Démocratie (PLD) et porte-parole de la Coordination des Partis pour la Défense de la Constitution ( CPDC) a été  fortement dénoncée.

Irrité et très en colère, le représentant de la rébellion armée tchadienne a estimé que le  fils de l’opposant Tchadien disparu  est de nationalité française et que la France ne se mobilise pas autant comme elle le fait avec le cas de Mme  Ingrid Betancourd, otage des FARCS en Colombie et que les enfants d’Ibn Oumar mériteraient plus d’affection, d’attentions  et de sollicitude que ceux de Mme Ingrid.

 

La Médiation de Me Abdoulaye Wade dans la crise tchadienne répond aux vœux de tous les acteurs politiques Tchadiens, M.Mansour a exprimé l’entière disponibilité de son mouvement qu’est l’UFDD et de l’ensemble des autres groupés armés tchadiens qui appelent à l’unanimité   au  Dialogue Politique Inclusif, indispensable pour le Tchad afin de nous éviter l’irréparable.

 

Clôturant sa conférence de presse, M.Abbas a renouvellé ses remerciements, ses gratitudes à la RADDHO, pour le travail qu’elle abat pour le respect des droits de l’Homme au Tchad et à toutes les personnes ayant répondu à l’invitation de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD).

 

Par Makaila Nguebla

Tribunecoum.