Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Mercredi 19 March 2008:  Tchad- A l’image des chiens.  Par Dr. Djimé Adoum, tchadnews.info

undefined 

Le parent Moussa RAMADANE écrit ce qui suit sur le site tchadespoir “« Idriss Déby qui ne cesse de séduire les membres de l'opposition est prêt à  tout, même en faisant organiser une fausse rencontre de débat, rien que pour ramener à  lui ceux qui ont toujours légitimé son "régime démocratique ? » Selon Moussa Ramadane les Membres du compas Ahmat Yacoub, Boulandi Favitsou, Dr Adoum Djimé et Kébir Mohammed  se cacheraient derrière une Association inconnue pour organiser cette rencontre. 

Selon toute vraisemblance, le Tchad s’enfonce davantage dans l’abîme et c’est depuis bientôt 48 ans.  Cet état de choses arrange beaucoup de monde.  Ceux qui ont leurs parents premiers ministres et ministres (11 et plus 700) se servent bel et bien des deniers publiques.  Ce n’est pas ceux-là qui nous diront que le Tchad n’est pas classé parmi les pays les plus corroumpus et les plus pauvres de la planète.  Les traffiquants d’influence sont là et pèseront de tout leur poids pour jeter telle ou telle insalubrité. 

 

Il nous serait donc permi de souligner en passant que ce qui se passe au Tchad ressemble bel et bien à l’image d’un festival des chiens.  Je m’explique un tout petit peu par rapport à ce concept.  Nous connaissons bien que quand les chiens se retrouvent en groupe, ils peuvent rester en harmonie pendant un certain temps.  Personne ne saura exactement quand il y aura discordance au sein du groupe.  Tout d’un coup, un vacarme et une bataille rangée peuvent avoir lieu.  Les voisins se demandent ce qui se passe et juste au moment ou beaucoup de monde commence à vouloir voir un peu clair, les chiens arrêtent de se bagarer.  Tout rentre dans l’ordre et les chiens vaquent à leur occupation.  Il est donc très difficile de savoir qui a fait quoi pour occasisonner un tel vacarme.  Je vous épergne donc la suite.   Le fait que le Tchad soit malmené depuis bientôt 48 ans témoigne bien de ce type de comportement.

 

Revenons au parent Moussa Ramadane qui estime que cette réunion n’est autre chose que le financement et l’instrumentalisation par le Président Déby pour essayer de torpiller l’opposition.  Je souligne d’abord que dans la mesure ou le parent Moussa Ramadane reste caché, je ne peux en aucun cas m’engager dans une polémique.  Le Tchad est en enfer et ce n’est pas en se cachant pour écrire de telles insalubrités que nous pouvons contribuer à sortir le pays des Sao des couilles du diable et le débarasser des bandes mafieuses qui opèrent dans l’ombre y compris mon parent Moussa Ramadane qui ont endeuillé et appauvri le peuple tchadien.

 

Par rapport au Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh, et à titre de rappel, tout le monde cherche (je ne sais pas ce que font ceux ou celles qui se cachent) à savoir ou se trouve le Dr. Ibni Oumar Mahamat Saleh.  C’est la préoccupation de tout le monde.   Les efforts qui sont entrain d’être déployés à cet effet sont considérables.  Des voix se sont élevées de partout pour faire pression sur la françafrique afin de faire la lumière sur la situation du Dr. Ibni.  Ce qui est sûr et c’est dit de partout c’est que les tchadiens n’ont pas arrêté de demander aux pays amis de leur venir en aide dans la recherche du Dr Ibni et des solutions.  Les parties politiques en parlent, la jeunesse en parle, la société civile en parle, la Diaspora en parle, le Coport en parle (y compris ce que le parent Moussa Ramadane considère comme l’aîle dissidente du Coport), et j’en passe.  Tout le monde parle du dialogue de paix inclusif mais personne ne sait de quoi exactement est fait ce „chien de dialogue inclusif“.

 

La réunion qui est prévue pour le 29 et 30 mars n’est autre chose que la suite logique des efforts que Caring for Kaela a pu déployés aux USA avec les ONG par rapport au bourbier national.  C’est aussi en partie une occasion de se retrouver (toute sensibilité confondue) pour définir ensemble le concept du chien de “dialogue inclusif”.  Cette definition permettra aux tchadiens et leurs amis de pouvoir avancer dans la recherche de la paix. 

 

Je ne parle que pour moi-même et je n’aimerai pas m’engager dans les polémiques et les insuffisances tribalo-ethniques qui ont fait du Tchad parmi les pays les plus râtés de la planète.  Je suis sûr que Messiers Boulandi, Kebir et Ahmat Yacoub sont capables de parler en leur nom.  Je suis partie prenante dans ce que Caring for Kaela est entrain de réaliser.  Ce n’est pas par souci de me cacher mais c’est simplement pour rendre à César ce qui est à César.  Cette initiative vient des grands efforts déployés par Caring for Kaela et ce n’est pas dans mes habitudes de m’accaparer des efforts des autres.    

 

Je rappelle cependant que peu importe le tissu tribalo-ethnique du parent Moussa Ramadane, il faut vernir au soleil afin de voir et constater ce qu’il y a lieu de faire et d’étaler au grand jour ce dont vous m’accusez.   Il me sera un réel plaisir de clarifier mon engagement dans la lutte pour sortir le pays des couilles du diable et contribuer à bâtir une nation juste et paisible dénouée de toutes considerations tribalo-ethniques.  Rester dans l’ombre pour tenir de tels propos ne fait que le plaisir des bandes mafieuses qui ont mis le pays à sec et qui cherchent à le maintenir dans l’abîme.  Nous pouvons certainement faire mieux.    J’espère que nous nous sommes bien compris!