Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

lol-et-deby.jpg Lol Mahamat Choua en concertation avec Deby.

M.Lol Mahamat Choua, ancien Président du Tchad et leader du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrés (RDP) faisait partie de trois autres responsables des partis d’opposition légale,  enlévés les 02 et 03 février 2008  lors des combats de Ndjaména ayant opposé les troupes d’Idriss Deby à la coolition des mouvements armés venus de l’est du pays.

Si aujourd’hui, l’information relative à Ngarléjy Yorangar, déclaré en vie se précise, on est toujours sans nouvelle de Ibn Oumar Mahamat Saleh, dont la disparition ne laisse pas faiblir ou fléchir  le rythme de mobilisation et de pression sur Idriss Deby pour le retrouver.

Si par ailleurs, l’ex-chef de l’Etat, Lol Mahamat Choua est libre,  il est tout de même permis de dire qu’il est   mis  en résidence surveillée à Ndjaména.

 

Mais, force est de constater  de façon  ahurissante, la ligne de démarcation faite par le Président Lol par rapport aux allégations contenues dans le récent communiqué  de presse du député fédéraliste Ngarléjy Yorongar qui le déclarait l’avoir vu  tabassé par les gardes républicaines d’Idriss Deby.

Par contre, il le démenti en affirmant  n’avoir  jamais été brutalisé, ni tabassé, mais, il était arrêté et gardé dans de conditions qui,  du moins, seraient  « favorables ». Il balai d’un revers de mains les propos de Ngarléjy et les témoignages de son fils Rokoulmian qui vit en France.

 

Au regard du profil bas de l’ancien Président Lol qui joue à l’apaisement, plusieurs observateurs de la vie politque tchadienne estiment que  le leader du RDP, Préside par ailleurs le  Comité des Suivis de l’Accord du 13 août 2007,  souhaiterait  donner la chance au dialogue politique global qui reste la priorité de la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) que d'entrer dans une logique de dénonciation du régime.

Rappelons que M.Garléjy Yorongar coordinateur Général de la Fédération Action pour la République (F.A.R) ne fait pas partie de la CPDC et n’est donc pas concerné par ledit  accord du 13 aôut dernier sur le renforcement de la démocratie et du processus électoral paraphé entre la mouvance  présidentielle et quelques partis de l’opposition démocratique.Donc, il peut se permettre d'une liberté de ton, car, il n'a rien à perdre et ne peut rien se reprocher.

 

A cet effet,  entre M.M.Lol Mahamat Choua et Ngarléjy Yorongar, on assiste à des bonnes guerres  et  de nuance d’appréciation dans leurs  propos relatifs à leurs arrestations et aux sévices qu’ils réclameraient avoir subis au cours de leurs détentions.

 

En jouant à l’apaisement, le Président Lol chercherai-t-il à se désolidariser de Ngarléjy Yorongar et de  Ibn Oumar Mahamat Saleh pour faire ombre à Deby, à la France et à la communauté internationale ?

Au regard des propos conciliants de l’un des membres de la CPDC, l’opinion publique s'apprête à s’interroger sur la crédibilité de l’opposition démocratique qui risquerait de faire trop de concession au pouvoir en place en occultant le sort de son porte-parole, le Dr Ibn Oumar Mahamat Saleh ! Adjab !!!

 

Par Makaila Nguebla

Tribunecoum.