Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

La Coordination Militaire Unifiée est née en  décembre 2007,  juste un petit temps avant leurs allée- retours spectaculaires ! mais plein de signification, riches et révélateurs du poids  de la colère  des tchadiens contre le système de Deby et puissant à la mesure des dégâts laissés semant la terreur au sein du régime (mais notre pensée demeure avec les civiles victimes).Ce régime vomis par la population est  pris  aujourd’hui en tenaille par les organisations humanitaires et ses partenaires les institutions communautaires, pour ses manquement  graves aux respects de droits de l’homme,de surcroît poursuivie par un harcèlement psychique de la prochaine offensive des forces de la résistance nationale contre son système, voilà en somme. Deby actuellement nie  avoir arrêté ces  opposants civiles qui ont contribué d’une façon ou une autre  à sa ‘’légitimité’’ en croyant un jour au changement du général président mais en vain, ça fini par une entorse à la constitution vers la fin de son mandat, donc une preuve flagrante du refus à l’alternance démocratique (sans philosopher à la mode dans cette Afrique noire) par là  s’exprime le désire d’un clan de s’éterniser au pouvoir. Le général  président Deby  est en principe le  garant de l’ immunité et de la  sécurité, particulièrement de ces hommes étant des opposants civiles et députés ,mais croyez -moi sous le règne catastrophique de ce  régime  on ne peut pas parler d’un  Etat, dans ce pays que certains individus pensent  sérieusement le transformé en leur dynastie,disons non chère compatriote le Tchad appartient a tous les citoyens tchadiens ne nous laissons pas faire ni par les français, ni par un groupuscule ethnique quelconque,on chassera Deby  c’est plus qu’une certitude,mobilisons nous pour remettre ce pays  ajour et le confié aux hommes intègres,décomplexé et foncièrement patriote. Aujourd’hui on ne peut pas parler du Tchad sans  avoir un air ridicule dommage ! Mais… Notre pays a besoin des tous ses enfants écoeuré de le  voir torpiller par Deby et sa clique. Enfin le Général président est en rage à l’heure où nous sommes avec la population dont il est sensé les protégés et par  dèla on entend a chaud, son super ministre de la diplomatie dit en négociation avec les rebelles tchadiens, quelle mensonge ? Or il n’y a rien à la base, on appelle ça un clin d’œil a ces mercenaires ?ou une reconnaissances à nouveau ? Après  leur dernière  déclaration phare de l’après l’accord de Tripoli. Toute fois la réponse ne se fait pas tardé du côté de la résistance nationale, comme on l’imagine et le savait  elle était nette et cohérente, ils ont dit non pas question au dialogue partiel, nous saluons de passage cette position concordante avec le but. Le message donc, est claire, il faut en fini avec les désordres, sans Deby est son clan, la république ira mieux n’oublions pas, depuis son règne, l’homme (Deby) a eu la manigance de verrouiller notre pays, de  pervertir les mentalités des cadres du pays, bradage des ressources nationales et à l’abandonne des paisibles population bref le chaos. On n’a point besoin d’être expert en sciences sociale ou  observateur spécialisé pour tirer l’alarmes sur la situation que traverse notre pays sous le régime  du Général qui refus la démocratisation des institutions de la république donc Il faut le chasser  ou un dialogue inclusif.

 

Mais tenez vous bien  ce n’est  pas fini il reste encore un autre aller sans retour et c’est fait Inchallah nous pourrons respirer le changement tant attendu. Revenons sur la question de l’unité de la résistance, cet appel répétitif à l’unité semble perdre toutes substances là hautes au (maquis)) mais pourtant, elle est plus qu’une nécessité aujourd’hui. Quant on se  répète sur la question c’est ne pas par carence quelconque, Mais c’est juste comme tout le monde, on observe  et se rend compte qu’un élément peut paraître simple mais difficile à le réaliser dans ce Tchad qu’on se glorifie tant  de fois en parlant de carrefour culturel ou que sais-je autre. Alors qu’on est incapable de s’entendre sur un principe national, un leader fédérateur, même quant on  est accroupie sous les arbres et les grottes des maquis en visant de trôner un système pourri, qui fait la honte des tchadiens, vivant à l’extérieur et la misère, l’humiliation  des tchadiens vivant à  de l’intérieur bref notre combat est justifiable et légitime alors que nous refusons de faire un consensus sur l’intérêt national, de mettre au devant les valeurs suprême de la république. On sait très bien qu’on ne peut pas continuer à vivre dans un système qui ne nous ressemble pas et on s’obstine. Alors que  cela a besoin des tous les fils du Tchad unis sous une seule bannière et un seul homme, c’est plus qu’une urgence. Si aujourd’hui  notre  but réelle  de prendre les armes contre un système mais pas contre un seul homme (c’est dire on l’ envie pas), ayons le courage et mettons de côté tout nos cœurs miniscules pour prouver au monde entier que nous  nous sommes  pas  et nous ne  méritons pas  ce rang piètre de parmi les cinq (5) derniers pays au monde,en matière des misère et pauvreté, c’est  pour sauver ce pays là qu’on a fait ce choix de prise des armées non compatible avec notre siècle . Nous ne combattons pas Deby pour le pouvoir ou la reproduction du système mais pour libérer ces pays de la main des Deby et Cie, et pour donner ce pays a ses enfants pour le  travailler et le mettre à la palace qu’il mérite naturellement. Si non sa sert  à rien des s’opposer dans des  illusions et sans  principe, il y’a plusieurs façons de vivre, libérons nos conscience.

 Cette république du Tchad qu’il me semble que  vous lui associé  l’image des vos villages et ethnies restreintes, détrompez-vous chères leaders, le Tchad du nord au sud, de l’est à l’ouest c’est immense et composé des  différentes ethnies égales, aspirent  la même chose, l’instauration d’un  Etat de droit et surtout une justice sociale. Essayer de faire une ouverture à la dimension de l’ambition de la résistance nationale. En effet  cela dépasse vos feriks, villages, cantons ou régions  qui souffrent des fractures moyenâgeuses au 21eme siècle dont vous croyez  gérer  le Tchad  de la même façon, non chers leaders ,la jeunesse tchadienne s’impatiente de vous voir s’unir contre le mal du  tchad. Mais dommage vous nous prouvez chaque fois  une réelle impuissance avec ses multiples dérives  tribale dont-on a du mal à contenir. L’absence de dialogue sincère sans arrière plan entre les coalitions est presque inexistante  dans cette contré. Bien sur qu’on ne peut pas être d’accord  surtout, c’est une logique démocratique  mais au moins l’intérêt national doit faire un objet de consensus quant- même, Si non comment peut –on expliquer ces désordres qui règnent dans notre famille de la résistance, qui ne peut pas s’entendre sur un seul homme compétent au delà de tout « soupçon »toute choses égale par ailleurs, vous ne me dirais pas qu’il n’y a pas parmi vous.

Si sur cette dernière coalition, on n’ pas pu s’empêcher d’intervenir publiquement par critique citoyenne, voilà, elle nous a montré sa limite quoi qu’on dit…unissons-nous mettons des hommes des confiances nationale au devant de la scène, des hommes crédibles, n’oublions aucune fraction en fin n’oublions  personne. Camarades de la résistasse nationale arrêtons-nous avec ces coalitions de façade, les  citoyens tchadiens de la résistance veulent  vous voir s’unir au delà de toute au nom du Tchad, pour  les  délivrer de cet otage, un système que vous le connaissez mieux que quiconque malgré tout votre opposition est réelle. Les peuples tchadiens vous ont applaudi hier et vous attendent sous la braise du régime, veulent encore que vous les épargner de la Somalisation et de goûter en fin à l’ère de la liberté que vous leurs  avez- promis.

 

 

 

Djibrine Abakar Khirachi