Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

                              Communiqué de presse

 

Aveu stupéfiant des autorités tchadiennes devant la disparition de Ibn Oumar Mahamat Saleh et Ngarléjy Yorongar.

 

La Rédaction de Tribunecoum a pris connaissance d’un communiqué de presse rendu public le jeudi 21 février sur le site de la primature du Tchad dans lequel le Gouvernement   fait un aveu stupéfiant et confirme  toutes les rumeurs faisant état de la décapitation de l’opposition démocratique.

 

En effet, depuis les 02 et 03 février dernier lors  des événements de Ndjaména;  Ibn Oumar Mahamat Saleh  Président du Parti pour les Libertés et la Démocratie (PLD), Ngaléjy Yorongar député et Coordinateur Général  de la Fédération Action pour la République (F.A.R) et l’ancien Président Lol Mahamat Choua,par ailleurs leader du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrés (RDP) ont été enlévés à leurs domiciles par des militaires qui les ont conduits dans des lieux de détentions inconnus.

 

Parmi eux, seul le Président Lol Mahamat Choua  a été retrouvé vivant et reste toujours détenu par les autorités tchadiennes. Selon l’ambassadeur de France au Tchad et le Comité International de la Croix (CICR) qui lui ont rendu visite,il se trouve  dans un état de santé critique.

Par contre, ni Ibn Oumar Mahamat Saleh et Ngaléjy Yorongar n’ont été localisés et restent introuvables dans les prisons  au Tchad.

Il faut signaler que depuis plusieurs semaines, des voix se sont élevéesà travers le monde  pour demander au Gouvernement tchadien leur libération immédiate  mais sans succés.

 

Mais aujourd’hui, force est de constater que les rumeurs déjà véhiculées concernant leurs disparitions se vérifient  au fur et à mesure avec l’annonce de ce communiqué de presse du Gouvernement tchadien qui affirme que l’enquête diligentée par la police judiciaire et la direction des renseignenments  militaires  n’a pas jusqu’ à ce jour permis de retrouver toutes ces personnalités  portées  disparues.

A cet éffet, devant la lourde responsabilité qui engage le régime d’Idriss Deby dans la liquidation systématique et politique de l’opposition démocratique au Tchad, notre rédaction :

 

- Interpelle directement la France pour exercer une réelle pression sur le pouvoir tchadien afin de clarifier à l’opinion publique tchadienne et internationale dans un délai bref n’excédant pas  quarante huit (48)heures sur le sort de trois opposants détenus arbitrairement ou disparus dans de conditions mitigées ;

-  Lance un appel solennel à l’endroit de la commission de droits de l’homme des Nations Unies pour que la lumière soit faite pour délimiter les circonstances dans lesquelles ces opposants sont enlévés à leurs domiciles ;

- Exige la libération immédiate et sans condition de tout les détenus politiques et des autres citoyens qui croupissent dans des locaux des services de renseignements et de la police politique du régime en place ;

 

 - Met en garde les autorités Tchadiennes contre les enlévements et  éxecutions extra-judiciaires  dont sont victimes les personnes supposées proches aux mouvements d’opposition armée et démocratique du fait de leurs appartenances sociales ;

 

- Et enfin, demande l’ouverture d’une enquête sous haute surveillance de la communauté internationale pour que justice soit rendue et que le droit soit dit pour tous afin de mettre terme à la répression et à la terreur que subissent les populations tchadiennes ;

 

                          Fait à Dakar, le 22/02/2008

 

                             Pour la rédaction de Tribunecoum

                             Makaila Nguebla

                             Contact :  00 221 77 617 31 47

                             nmakaila@yahoo.fr