Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefinedundefined

Bientôt la déhirure entre les deux hommes

De multiples tensions se font jour entre Deby et son Ministre de la Défense.

Ne pouvant plus faire confiance à sa propre armée, le tyran utilise l’argent des Tchadiens pour acheter de plus en plus de matériel. Après les AML livrés par les Français via la Belgique, bientôt vont arriver des chars chinois et des hélicoptères ukrainiens.

Pour faire marcher tout cela le monstre fait appel à des mercenaires.

Nous avions révélé que les hélicoptères debyques étaient pilotés par des mexicains.

La presse américaine dit aujourd’hui qu’une bonne partie des gardes rapprochés du tyran sont des algériens. Elle souligne aussi que le commandement de la bataille de Massaguet a été pris en charge par des officiers français. Au passage on a pu voir leur efficacité puisque la déroute a été consommée en 40 minutes.

Deby est donc totalement isolé de l’ANT et il ne croit plus qu’au pouvoir de l’argent, c’est pourquoi il ne s’entoure que de mercenaires surpayés. Complètement drogué, sanguinaire et coupé des réalités, le monstre est entré dans une stratégie du bunker sans issue.

.

Mahamat Ali Abdallah lui joue la carte inverse. Il s’appuie sur ce qui reste de l’ANT. Il prend discrètement contact avec les membres de son ethnie dans l’opposition, y compris les jumeaux. Il sait aussi qu’il représente une option pour la France qui pourrait sacrifier Deby tout en ayant l’assurance d’une option dictatoriale de secours.

En effet la pauvreté de la pensée du gouvernement français est telle qu’ils sont incapables de comprendre ce que veulent les Africains. Une bonne dictature vaut mieux que la démocratie pour ces gens la.

.

▀▄ Comme les opposants/businessmen sont des clones de Deby, ils sont en train de se disputer aussi avec férocité pour faire comme leur ancien maître.

Le Commandement qui n’avait d’unifié que le nom et qui permettait à un braillard de donner une image ridicule de l’opposition est en voie de décomposition.

Ce n’est pas plus mal car  la présence de ces individus mine l’opposition.

Leurs dissensions, leur recrutement clanique, leur absence totale de morale donnent une image faussée de la rébellion. Alors qu’il s’agit du refus de la dictature par tout un peuple, l’opinion internationale ne voit de l’opposition que des opportunistes, elle n’a pas très envie de les soutenir.

A l’intérieur le peuple tchadien ne voit pas d’alternative réelle dans l’arrivée au pouvoir des opposants/businessmen, il n’est donc pas très motivé à se joindre à la rébellion.

En outre les connaissances et les capacités militaires de ces personnages demeurent extrêmement limitées. A part faire mourir de braves soldats pour eux, les chefs sont des commandants incompétents et vantards incapables d’une action coordonnée et cohérente.

Jamais il n’aurait fallu envoyer des troupes jusqu’à N’Djaména sans préparation.

Il était entendu entre nous que toute l’opposition devait se regrouper à un point donné et se refaire en équipement, en nourriture et en munitions.

Devant la décomposition ultra rapide de l’ANT, les opposants/businessmen ont cru la victoire à portée de main et oubliant le bon sens élémentaire, ils ont foncé bêtement vers la capitale. On se souvient des déclarations du style «  samedi nous coucherons au Palais Rose ».

Le résultat est que les opposants/businessmen sont entrés avec une force de frappe trop faible et avec trois jours de munitions. Ils ont donc été repoussés et ils ont, une fois de plus, fait perdre une occasion réelle de renverser le tyran.

.

Cependant ils ont révélé non seulement leur incompétence militaire mais aussi leur appétit du pouvoir puisqu’il ont offert à Deby de le partager avec eux.

Ce n’est pas du tout le mandat que le peuple donne, tous les jours par son attitude, à la rébellion.

Le peuple tchadien veut le départ de Deby, une période normale et courte de transition et ensuite des élections libres et sans contraintes.

Aussi la défaite des opposants/businessmen n’est nullement dramatique pour l’opposition.

Que Deby et eux se soient affaiblis mutuellement ouvre la voie à la recomposition de l’opposition.

Depuis que Deby a failli sauter on asssiste à un véritable bourgeonnement d’idées et de nouvelles têtes surgissent et s’engagent.

Par ailleurs l’ANR et ses alliés n’ont pratiquement pas perdu d’hommes et de matériel dans les derniers affrontements.

Il existe donc maintenant une base militaire solide et de plus en plus de citoyens qui s’engagent pour la démocratie.

D’une certaine manière c’est le printemps qui s’annonce, période fragile et troublée mais qui annonce inexorablement le printemps !

.

ANR : Le Commandement

anr.tchad@gmail.com