Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

CMU : Coordination Militaire Unifiée, quelle superbe dénomination ! Les tchadiens étaient content d’entendre cela, certains s’apprêtaient même à vivre la victoire de la résistance face aux troupes de Deby. Des personnes disent qu’enfin, nous allons assister à une vraie coordination donc à une bonne victoire pour un changement meilleur. ERREUR, nous sommes naïfs, c’est du bluff, c’est une coordination de façade, l’objectif commun était de renverser DEBY mais âpres ce dernier c’est le CHAO. L’adage qui dit que les tchadiens ont la guerre et des divergences dans leur sang se confirme, bref, un peu.

Apres un parcours spectaculaire des rebelles vers N’djaména, qui a mis Deby et sa troupe dans l’angoisse total, âpres avoir encercle Ndjamena si j’ose le dire, tous les tchadiens s’attendaient à une victoire. Tout d’un coup une grande surprise : Timan proposait à DEBY une négociation et un délai de 24 h est donné. On se disait quelque chose ne va plus ! Quelle erreur fatale, ne savent ils pas que Deby n’est pas conciliable ? Ou bien faut il sauver son frère malgré qu’il est en difficulté et a longtemps marginalisé la rébellion ? C’est vraiment de l’amateurisme.

Deuxième erreur fatale, après le refus de DEBY de négocier, qu’est ce qui restait ? C’est évident son renversement est la seule solution. Une fois, une partie de la capitale prise, et à l’approche de la présidence, STOP, on demande encore le départ de Deby Dans l’amiable. On faisait confiance aux français. On acceptait l’idée de la France de rassembler les ressortissants européens. Quelle naïveté, les rebelles oubliaient que le temps qui coule construit peu a peu la fatalité !, quelle distance leur séparait de leur base ? Peut on contrôler la capital sans prendre l’aéroport ? Tout le temps est donné à Deby pour convaincre SARKO. A ce point là, Deby peut tout promettre même vendre la TCHAD. Le temps passe, Deby résiste, les français commencent à sentir que les rebelles sont loin de leur base, tous les scenarios d’affaiblissement des rebelles sont permis. Les rebelles affirment avoir contrôlé une grande partie de capital, mais pas un communiqué ! Quelque chose cloche, les chefs rebelles ont repris avec leurs divergences. Le temps passe, Deby résiste, les rebelles divergent, le flou s’installe, certains rebelles fêtaient même la victoire. Tous les medias parlent de la résistance de Deby, les capacités des rebelles sont critiquées, la françafrique se met en marche, la France convint le conseil de sécurité et les résultats on connaît. Désolation total.

Les rebelles se replient, on va revenir, nous attendons les munitions, nous sommes à Mongo, nous avons mis en déroute les toroboros, nous sommes à Am-timan, Deby ne contrôle que la capital, Toutes les garnisons sont acquises à notre cause etc. pour finir nous sommes à DAR SILA. Quelques jours après, le manque de munitions est l’une de la cause d’échec, la France à participé aux combats du 2 et 3 février, nous sommes en retrait tactique, nous allons revenir.

Tout récemment, nous voulons un chef unique, c’est l’une des causes de notre échec, une colonne n’a pas respecté les consignes. Ensuite, nous sommes pilonnés chaque jour, on va à gauche, à droite, vers le sud, vers le nord, à 80 km vers le sud, l’armée ne nous laisse pas c’est pourquoi on bouge vers toutes les directions. Une débandade alors ! Quel plaisir pour Deby ! Chaque jour qui passe, les choses s’éclaircissent. Aux dernières nouvelles, sur les sites tchadiens, le torchon brule entre Timan et Nouri , Rien ne va plus entre les chefs rebelles.

Pour finir, ils disent : nous sommes incapables de passer un communiqué car on ne sait pas qui va le lire, etc…. c’est amer quand nous écoutons tout ça. Les rebelles oublient qu’en donnant son avis sur les ondes sur leurs divergences, des conclusions se construisent sur leurs capacités à diriger le pays. Le monde sait que rien ne plus dans la CMU. Tous les tchadiens savent que c’est plutôt une guerre pour sauver son ethnie, pas les tchadiens. Le monde peut il faire confiance en vous ? Wait and See. D’un autre coté, une vérité s’éclaircie sur le soutient de Deby à ses rebelles soudanais et la participation aux combats de ces rebelles soudanais contre les rebelles tchadiens. Il est clair que les deux chefs d’états soudanais et Tchadiens agissent par rebelles interposées. Deby dirige un pays, une république, la juridiction internationale lui donne une légitimité. Et vous rebelles, vous êtes soutenu par le soudan, pays islamiques, détesté par les grandes puissances,

vous êtes considérés comme des terroristes ? à cela s’ajoute vos mésententes. Comment faire confiance en vous ?

En conclusion, c’est une coordination de façade, les intérêts ethniques restent, les visions divergent, le peuple est abusé, trompé. On se rend compte que si Deby partait, l’âpres Deby c’est le chao. Les rebelles vont se déchirer. Des questions se posent : pourquoi toutes ses destructions si vous êtes hypocrites ? Pourquoi tous ces morts si vous êtes égoïstes ? je ne crois pas à un changement. Si cela continue, le Tchad ira du mal en pire. A la question, la

France a –elle raison d’intervenir, je réponds, avec les analyses des chercheurs de la CNRS, les informations venant du coté de la rébellion confirmant leurs divergences, la France a finalement sauvé le peuple d’une catastrophe, d’une guerre inter ethniques et sa présence est en partie justifiée.

Abdramane_seck@yahoo.fr

Ndjaména.