Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Pétition: Libérez nos amis tchadiens !

Fondation Gabriel Péri


Suite aux derniers événements survenus au Tchad, un certain nombre de personnalités ayant participé au colloque "L'Afrique et l'Europe dans la nouvelle géopolitique mondiale" organisé par la fondation Gabriel Péri et le PIT du Sénégal, à Dakar les 24-26 janvier 2008, ont tenu à exprimer leur soutien et leur solidarité aux opposants tchadiens arrêtés récemment et vous proposent de signer la pétition ci-jointe exigeant leur libération par les autorités tchadiennes. Vous pouvez bien entendu la faire circuler à vos contacts. 

                Libérez nos amis tchadiens !

  Nous, soussignés, sommes
gravement concernés par les arrestations de Ibni Oumar Mahamat-Saleh, secrétaire général du Parti pour les Libertés et le Développement,  de Lol Mahamat Choua, député, président  du Comité de suivi et d'appui de l'accord du 13 août 2007, et président du Rassemblement pour la Démocratie et le progrès, de Wadel Abdelkader Kamougué, président de l’Union pour le Renouveau et la Démocratie,  et de Yorongar Ngarléjy, député, président de la Fédération Action pour la République (FAR), en même temps que d'autres acteurs de la vie politique tchadienne.

Ces arrestations, survenues dans un contexte marqué par un déferlement de violences meurtrières, sont totalement arbitraires. Elles contribuent davantage à vicier un climat déjà très malsain au Tchad et dans les pays limitrophes. Elles projettent une image négative dont l'Afrique se doit de se débarrasser si elle veut surmonter les défis liés à son développement économique et à sa démocratisation véritable.

Les signataires de cette pétition sont convaincus que l'arrestation des acteurs politiques tchadiens constitue un acte dangereux qu'il convient de condamner avec la dernière énergie. Les personnes arrêtées n'ont pas leur place dans une prison, mais bien dans la société où, en individus libres, elles peuvent participer à l’essor de la
démocratie au Tchad. Leur libération est donc une exigence prioritaire. 

Nous appelons par ailleurs les autoritéstchadiennes et toutes les forces en présence au Tchad à se ressaisir, et à prendre les dispositions nécessaires susceptibles de favoriser le retour à un climat de paix, de liberté et de transparence pour que les citoyens tchadiens aient enfin la chance de pouvoir se consacrer aux urgences que leur pays doit affronter sur la route de son développement.

 Un certain nombre de signataires de cette pétition ont pris part, il y a à peine une dizaine de jours, à un important Colloque ayant centré ses réflexions sur les relations de l'Afrique avec diverses régions du monde, dont l'Europe, mais aussi sur la
nécessité de relancer les processus démocratiques mal en point sur le continent, ces temps-ci. Nos amis tchadiens ayant pris part à ces assises, qui se sont tenues à Dakar, au Sénégal, du 24 au 26 janvier 2008, sous l'égide de la Fondation Gabriel Péri et du Parti de l’indépendance et du travail du Sénégal, mais aussi les combattants pour la démocratie de tous bords ne doivent en aucune manière devenir les victimes d'une crise multidimensionnelle dont les causes doivent être identifiées sans tarder
pour que des remèdes objectifs et sérieux leur soient apportés.
                

 Pour signer la pétition, merci de bien vouloir répondre à clemoing@gabrielperi.fr  en précisant vos nom, prénom,fonction et pays. Si vous désirez compter parmi les promoteurs de la pétition, veuillez nous le faire savoir et nous indiquerons votre nom en
tant que signataire.  Compte tenu de l'urgence, réaction rapide souhaitée.

 Ont signé :

                *    Adama GAYE, journaliste, Sénégal
                *    Amath Dansokho, secrétaire général
du PIT, Sénégal
                *    Martin ZIGUELE, Ancien Premier
Ministre de Centrafrique, Secretaire General MLPC
                *    Saleh Kebzabo, président de l’UNDR,
Tchad,
                *    Sémou Pathé Gueye, philosophe,
Sénégal
                *    Michel Maso, Directeur de la
fondation Gabriel Péri, France
                *    Philippe Ouedarogo, Secrétaire
Général du PAI / Burkina Faso-     
                *    Atsutse Kokouvi Agbobli, ancien
Ministre, directeur d’Africhebdo, président du MODENA, Togo
                *    Oumar Mariko, député, président du
SADI, Mali
                *    KANE Hamidou Baba Vice Président de
l'Assemblée nationale, Mauritanie
                *    Felicite Doubangar, Conseiller en
Communication,
                *    Massoudou Hassoumi, Groupe
parlementaire PNDS-TARAYYA,. Opposition, Niger
                *    Samaké Ousmane, Chargé de
Renforcement des Capacités (Institut de Recherche et de Promotion des
Alternatives en Développement), Mali
                *    Helmuth MARKOV, Membre du Parlement
Européen (Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte
nordique ; Délégation de DIE LINKE.), Allemagne
                *    Francis Wurtz, député européen,
Président du groupe de la Gauche unitaire européenne - Gauche verte nordique
au Parlement européen, FRANCE
                *    Boursier Marie-Pierre, Conseil
national PCF, relation Internationale, Afrique, France
                *    Fath Jacques, Comité exécutif
national PCF, responsable des relations internationales.
                *    Chrystel Le Moing, fondation Gabriel
Péri, France
                *    Jean-Claude Mairal, Vice-président
du conseil régional d’Auvergne, fondation Gabriel Péri, France
                *    Aboubakr TANDIA, Etudiant en DEA de
Science politique, Rédacteur et Conseiller au Journal Le Campus, Université
Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal
                *    Lamine Diédhiou, UNCS, Sénégal
                *    AL-HABBO, Abdelkerim, étudiant
                *    Moussa BATRAKI, Opération des
Nations Unies en Côte d'Ivoire, Programme de Désarmement, Démobilisation et
Réintégration, Cote d'Ivoire
Pétition: Libérez nos amis tchadiens !