Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila


On assiste depuis une plus d’une dizaine de jours à la reprise des hostilités au Tchad entre les forces de résistance protectrices contre un régime souillé dans des affaires de corruption, réputé dans des violations de droit de l’homme et un commando de cartel mafioso soi-disant loyalistes bénéficiaire de l’appui dissuasif d’une des armés les plus réputées à l’échelle internationales, composée de commando spécial, de desperados et de mercenaires étrangers occupants, causant l’exode massif des dizaines de milliers d’une population civile innocente vers le Cameroun, pays voisin, limitrophe de cet épicentre du seïsme politico-militaire en pleine éruption d'envergure. Toutefois, les conséquences de ce raz-de-marée politico-militaire sont extrêmement lourdes en perte humaine et en violation des droits internationaux de l'homme,qui sont des crimes impunis dans cette banlieue des super-puissances coloniales.

L'originalité et la problématique de ce tsunami politico-militaire seraient-elles informationnelles si l'on croit aux thèses controversées d'une attaque planifiée depuis extérieur?

L'année 1990 a vu la naissance,au Tchad, d'un pouvoir despotique autocratique déposant l'ancien régime tchadien de Habré dans un exil sans fin sous l'incarnation de Moïse(Deby), prétendant traverser ce peuple cohérent tchadien la mer noire qui lui était un rideau de fer entravant son alternance démocratique.

Cependant, ce Moïse, contesté, incapable physiquement et intellectuellement d'assumer cette traversée de la mer noire, lourd fardeau sur ce peuple uni en quête d'une restructuration institutionnelle attentif à une démocratisation et d'une équité du partage de ses ressources naturelles sous la mainmise d'une autocratie ambiante,benéficie le soutien d'une diplomatie secrète et d'une coopération militaire
désuète datant d'un tiers du siècle d'une des plus grandes démocratie du monde-la France. Le peuple tchadien serat-il ouvert à une voie de négociation sous les auspices d'une diplomatie ambigüe française?
La France,superman dans cette crise tchadienne a une cote de départ mal-positionnée dans cette cause de processus démocratique. Les tomates lancée à sa figure, à Alger, le 06 février 1956, l'enfonçant dans un bourbier gluant, cause même de l'assassinat de la IVe République et les spectres du génocide rwandais voire son implication dans des crimes de guerre et de violation des droits de l'homme en Côte d'ivoire, la poursuivent et la pourchassent, sans arrêt dans le continent africain.

Le peuple tchadien doit serrer sa position en face des forces impériales en faisant valoir son droit de l'intégrité territoriale tout en résistant, optant pour une perspctive la conduisant à une voie de processus démocratique en vue de son développement, car l'ennemi juré de sous-développement est la dictature absolue. Serait-il trop tard pour une victoire? incontestablemnt non! sauf s'il manque d'unité idéologique et d'une bonne volonté politique. Et,concernant les combat dont Idriss semble se prévaloir, il doit se rappeler que contre Habré, il n'a eu que deux affrontements majeurs et décisifs dans
le maquis. Les combats 16-10 et 16-11-1989 étaient très destructeurs. On connaît la suite! Lutter contre un régime despotique autocratique est un grand labeur,mais l'effort et l'espoir gardé en soi méritent-ils un reconfort. peuple tchadien, peuple uni, l'arc de combat s'incurve vers la victoire!

Par Coulibaly
Noutche Charles
Afrique