Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine

 

Communiqué de presse

              

Menaces sur la vie des défenseurs des droits de l’homme au Tchad et au Kenya

 

Après les événements tragiques qui ont secoué le Tchad et le Kenya, de sérieuses menaces pèsent sur la vie des défenseurs des droits de l’Homme et sur la liberté d’association. Au Tchad comme au Kenya l’heure de régler leurs comptes aux défenseurs des droits de l’homme semble avoir sonné.

 

Au KENYA :

Beaucoup de défenseurs des droits humains impliqués dans l’observation de l’élection présidentielle, sont menacés de mort.  Plusieurs cas ont été portés à la connaissance de la RADDHO , celle de Muthoni Wanyeki, Directeur Exécutif de la Commission kenyane des Droits de l’Homme, Glawell Otieno,  Directeur du centre africain pour un  Gouvernement ouvert, Njeri Kabeberi, Directeur exécutif du centre  pour le multipartisme et la démocratie, Maïna Kiai, ancien Président de la Commission des droits de l’homme  du Kenya, Haroun Ndubi,  Ndung’u Wainaina, Jamas Maïna, Parlementaire et David NDii, Directeur de l’institut kenyan pour le leadership  .

 

Des informations  dignes de foi font également  état que des maisons appartenant à des kenyans soupçonnés d’êtres militants du Mouvement Démocratique Orange sont marquées « OMD » pour qu’elles soient bien repérées pour punir leurs propriétaires.

 

Au Tchad

Au moment où nous mettons sous presse on n’a pas encore des nouvelles des leaders  de l’opposition démocratique: M. Ngarléjy Yorongar,  M. Ibn Oumar Mahamat Saleh,  M. Lol Mahamat Choua, M. Salibou Garba, M. Abdelkadre Wadal Kamougué et  Jean Alingué Bowoyeu.  

 

Pire aujourd’hui c’est le tour des défenseurs des droits de l’Homme d’être dans le collimateur des autorités tchadiennes : M. Domian Assingar, Président d’Honneur de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme(LTDH), Mme Jacqueline Moudeîna, Présidente de l’Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme ( ATPDH), Delphine Djiraibe Kemneloum, Vice- Présidente de l’ATPDH, Massabalaye Tnebay, Président de la LTDH, M. Clément Abbaifouta, Lazar Kaoutar Djelourninga, M. Ismael Hassim Abdallah et M. Lou Hingané Nadji , ils sont tous menacés de mort. Certains ont été exfiltrés grâce à l’intervention de Madame Rama Yade Secrétaire d’Etat français aux droits de l’Homme.

 

La stabilité et la sécurité sont loin d’être au rendez- vous au Tchad et au Kenya.  Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a été mal avisé d’avoir pris fait et cause pour Idriss DEBY qui fait partie du problème tchadien, de même la France dont le rôle tout au long de l’histoire tchadienne n’a pas simplement consisté à consolider l’état de droit, la démocratie et les droits de l’Homme mais à soutenir chaque fois un  rebelle contre l’autre en fonction de ses intérêts géostratégiques du moment. L’affaire de l’Arche de Zoé a certainement bien pesé sur le soutien de Déby qui n’a pas hésité à renvoyer l’ascenseur en temps réel.

 

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) :

 

·         Exprime sa vive préoccupation par rapport aux menaces qui pèsent sur la vie des défenseurs des droits de l’Homme vivant au Tchad et au Kenya ;

·         Lance un  appel à l’Union Africaine et au Conseil de Sécurité  pour :

 

o         Exiger de Déby qu’il donne une preuve de vie des leaders de l’opposition arbitrairement détenus; 

o        Faire pression sur les autorités tchadiennes et kenyanes afin qu’elles garantissent la sécurité et la liberté des défenseurs des droits de l’Homme ;

o        Prendre toutes les décisions idoines pour la restauration du dialogue politique, la poursuite des auteurs des graves crimes contre les droits humains.

 

Fait à Dakar le 08 février 2008

Le Secrétariat  Général

 

Villa N°4024 Amitié II – Allées Seydou Nourou TALL – BP : 15246 Dakar _ Fann SENEGAL

Téléphone : (221) 865 00 30 – Fax : (221) 824 60 52

E-Mail : raddho@telecomplus.sn obsdh@sentoo.sn  - Site web : www.raddho.africa-web.org