Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Paris ment, le Conseil de Sécurité n’a pas donné le mandat à la France d’intervenir au Tchad.

.

Deby a détruit la diplomatie Tchadienne en nommant sa famille ou ses favoris à tous les postes. Notre pays est incapable de soumettre une requête au Conseil de sécurité.

C’est donc Paris qui a tout fait mais dans l’amateurisme le plus complet.

Le Tchad par son absence et la France par son zèle se sont bien ridiculisés au Conseil de sécurité.

.

La lettre de saisine du Conseil a été rédigée par l’Ambassadeur de France au Tchad et soumise à Deby pour signature. Mais, au lieu que l’Etat Tchadien fasse le reste, c’est l’Ambassadeur de France qui a envoyé la lettre  du Tchad aux nations Unies.

La fiction d’un état indépendant n’a même pas été suivie. C’est  la France qui a agi au nom  du Tchad.

Le contenu du projet de résolution soumis par la France : « le Tchad demande au Conseil de sécurité de demander à la France d’utiliser tous les moyens pour aider le Tchad pour contrer l’agression étrangère, etc. » est totalement maladroit. Il montre le colonialisme français à découvert.

La France, s’apercevant qu’elle avait poussé le bouchon un peu loin a alors proposé dimanche que le Conseil adopte un texte appelant "tous les Etats en mesure de le faire à soutenir par tous les moyens nécessaires le gouvernement légal du Tchad" mais la Russie a émis des objections à cette formulation, interprétée comme ouvrant la voie à une éventuelle intervention des troupes françaises.

.

Le Représentant de la Russie a demandé à quoi rimait toute cette gymnastique de la France et que cache la démarche française et  pourquoi le Tchad ne s’adresse pas directement à l’ONU pour faire à cette soit disant agression ?

.

C’est ainsi que la résolution fut repoussée et à la place il y eut une déclaration.

Contrairement à ce que claironne Paris, une déclaration n’a pas la force contraignante d’une résolution.

Le Conseil de sécurité s’est moqué ouvertement de Paris dans cette affaire.

De toute façon, avec ou sans résolution, avec ou sans déclaration, la France est déjà pleinement engagé dans les combats contre la rébellion.

En s’agitant la France cherche tout simplement à se prémunir des éventuelles critiques de son opinion publique et à se donner bonne conscience à peu de frais.

Tout cela est raté et retombera sur le nez des responsables français qui ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Ce sont des serviteurs de la France à fric alors qu’il faudrait simplement des hommes de bonne volonté et respectueux des désirs du peuple tchadien.

.

ANR : Le Commandement

anr.Tchad@gmail.com