Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l’ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine

 

 

                                    Communiqué de presse

 

 Guerre civile au Tchad : Risques  d’extension et d’embrasement sous régional du conflit.

 

 

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme  (RADDHO):

Exprime sa profonde préoccupation par rapport à l’intensification des combats à Ndjaména et les risques d’extension et  d’embrasement de la guerre civile qui déchire le Tchad,  du fait de  l’implication  des rébellions armées du Darfour qui viennent en renfort aux troupes gouvernementales d’Idriss Deby Itno.

 

Aujourd’hui, le black out des réseaux de communications téléphoniques est total, mettant dans une angoisse profonde les Tchadiens de l’extérieur incapables d’avoir les nouvelles de leurs familles.

 

La radio nationale a brûlé, le HCR  et la résidence du Premier ministre ont été pillés. Un obus est tombé sur le marché central de Ndjaména ; on compte plusieurs morts,  plus  de 200 blessés par balles, un hélicoptère a été abattu par les rebelles ; avec l’ouverture de la frontière camerounaise, les populations peuvent  enfin fuir vers ce  pays frontalier.

 

La RADDHO :

 

- Dénonce l’absence de réactivité de la communauté africaine et internationale qui se contente des déclarations des principes  sans portées réelles sur les événements ;

 

 - Invite à une réaction concrète de la communauté internationale pour garantir   la sécurité des biens et des personnes ;

 

- Appelle le Conseil de sécurité des Nations Unies à envisager sérieusement  la possibilité de la mise sous tutelle internationale du Tchad  pendant 5 ans, le temps de reconstruire  un Etat qui réponde aux normes internationales de la démocratie et de  l’Etat de Droit. Seul moyen  de mettre un terme aux cycles infernaux de la prise du pouvoir par la violence armée. Seule voie pour assurer une paix durable et la stabilité au Tchad.

 

                                                                    

          

                                                                      Fait à Dakar, le 03 février 2008

                                                                               Le Secrétariat Général.