Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefinedA moins de 48heures,la situation politique au Tchad est carrèment  pétrifiée pour devenir intenable, les rebelles ont réussi à créer la surprise en s'approchant de la capitale tchadienne où ils sont signalés à 100km à l'heure où nous parlions.

Dans ce climat d'incertitude totale, le régime tchadien a imposé un huis clos médiatique avec l'extérieur, les liaisons télèphoniques sont coupées,les radios étrangères, à l'instar de Rfi n'émet plus sur la bande fm,les Tchadiens vivants à l'étrangers ne parviennent pas à joindre leurs parents; il sont sans leurs nouvelles et l'inquiétude est sans cesse grandissante à divers niveaux.

Nombreux sont les citoyens qui sont entrés en contact avec notre rédaction pour exprimer leur désapprobation absolue de ce régime aux abois d'Idriss Deby. Ils sont conscients que si les choses sont arrivées à ce point et ont atteint l'irrémediable, la faute incombe entièrement au pouvoir de Ndjaména, qui,par son refus du dialogue politique inclusif a radicalisé les positions et cristalisé toutes les contestations politiques populaires à son égard.

Parmi eux, certains ont témoigné:" Nous sommes très préoccupés par la détérioration soudaine sur le plan militaire de la situation, nous craignons pour nos parents,amis et proches restés au pays.Car,la guerre va s'éclater à Njaména vue l'intransigeance d'Idriss Deby de céder son pouvoir" Ont-ils affirmé à la rédaction de Tribunecoum.

Les Tchadiens dans leur majorité écrasante, estiment aujourd'hui, que devant une guerre inévitable qui s'annonce à Ndjaména et basculera le Tchad dans les événments de 1979,il est temps de réclamer la démission pure et simple d'Idriss Deby du pouvoir pour que régnent la paix et la stabilité. Disent-ils à l'unanimité.

Mais, Idriss Deby connu de tous n'est toujours pas prêt à fléchir ou  céder aux apels et sirènes de la paix que lui réclament son peuple.

Pour l'instant, les affrontements entre l'armée du régime et les groupes armés coalisés  ne font que commencer  aux environs de la capitale tchadienne barricadée par des chars de combats et autres artilléries lourdes.
Si rien n'est fait dans un bref délai pour trouver réfuge à Idriss Deby dans les heures qui suivent, Ndjaména deviendra irrésistiblement une poudrière sans nul doute.

Par Makaila Nguebla

Tribunecoum