Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefinedM.Mahamat Abbo Sileck exprime sa préoccupation devant le soutien de Paris à Deby.

Nous avons toujours soutenu que les opposants/businessmen n’avaient jamais eu d’autre but que de remplacer Deby pour bénéficier à leur tour des avantages de la fonction.

Ces tristes individus se sont enrichis de longue année en mangeant avidement à la table du tyran, jamais, ils n’ont pensé au bien être du peuple.

Lorsqu’ils ont vu le monstre affaibli, tels des charognards, ils ont trahi leur maître pour essayer de prendre sa place.

Sachant à quel point Deby est rejeté par l’ensemble du peuple tchadien, ils se sont parés du beau nom de rebelles pour abuser le peuple alors qu’ils ne sont que des profiteurs.

Ayant amassé des richesses, puis s’étant vendu à des puissances étrangères, ils ont été capables de mettre en branle de puissants moyens.

.

Nommés généraux ou Ministres par le fait du prince, ces opposants/businessmen n’ont aucune expertise militaire ; ils savent acheter ou corrompre mais ils n’ont aucune capacité de commandement. Voilà pourquoi, en dépit des équipements et des armements colossaux dont ils ont disposé, ils n’ont jamais été une véritable menace pour le tyran.

Deby a été fort du fait de la nullité de ses opposants et non à cause de son génie.

N’oublions pas qu’en 2006, Mahamat Issa a pénétré dans N’Djaména avec seulement 300 hommes, c’est dire à quel point le tyran est vulnérable.

.

Depuis des années cependant une opposition patriote et démocratique s’est mise en place.

Elle constitue l’expression véritable de la volonté tchadienne, voilà pourquoi elle a fini par s’imposer.

C’est cette opposition qui est en train de porter des coups terribles à Deby et qui, peut être, va le mettre dehors.

.

Au lieu de se réjouir de voir un abominable dictateur sur le point d’être chassé, que fait Paris ?

Tout d’abord la France continue à soutenir le tyran de toutes les manières possibles.

Toute avancée des rebelles est soigneusement reportée à Deby, ses forces sont transportées à bord des avions français, les armes sophistiquées qu’on vient de lui fournir servent à tuer encore plus de Tchadiens.

Une campagne de désinformation est menée afin de donner le minimum d’importance aux succès de la résistance.

Lorsque la parole est donnée à un »opposant » on choisit un inconnu, de préférence ridicule afin de donner une image dérisoire de le rébellion.

Mais tiens, voilà que tant d’efforts ne servent à rien et qu’à la surprise des « spécialistes », la rébellion est aux portes de la capitale.

.

C’est alors que la France Afrique, qui fait son beurre avec Deby et le pétrole, à une idée de génie. Durant tant d’années elle a fait affaire avec les proches de Deby, ceux ci ont beau clamer être des opposants, ce sont avant tout des businessmen.

Donc on prend contact avec eux , on s'arrange et on les pousse en avant.

Peu importe qu’ils soient détestés par tous les tchadiens, peu importe qu’ils se soient vendus aux Soudanais, aux Libyens, aux islamistes raicaux, peu importe qu’ils aient déclaré que la « France était l’ennemi à abattre ».

Avec des gens aussi peu vertueux, on peut toujours s’entendre, il suffit de payer.

.

Alors Paris demande donc leurs avis à ceux qui, il y a quelques heures seulement étaient de farouches ennemis de Deby et, miracle, que disent ils sur RFI: " notre objectif est de parvenir à raisonner Idriss Deby pour un partage équitable du pouvoir".

Il n’est donc plus question de faire partir Deby pour ces gens.

.

On éprouve un profond dégoût devant un tel cynisme et on a honte qu’un grand pays comme la France, prête la main à de telles magouilles.

.

Il faut que les choses soient bien claires : l’ANR est dans l’opposition résolue à Deby, son maintien au pouvoir signifie la gangrène et la pourriture lente du pays.

Le peuple tout entier refuse, rejette et, disons le, vomit Deby.

Pour le peuple tchadien, pour l’avenir de nos enfants, pour la survie de notre pays, nous combattrons, encore et encore jusqu’au départ du monstre.

.

ANR : Le Commandement

anr.tchad@gmail.com