Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefined







République du Tchad  
Unité-Travail-Progrès
 
Assemblée Nationale
Commission des Droits de l’Homme
 
N°001/AN/DEPUTE-YORONGAR/2008
N’Djaména, le 6 Janvier 2008,
 
Le Député Ngarlejy YORONGAR
 
Communiqué de presse : Enfin SEM Louis Michel de l’Union Européenne a entendu les cris pathétiques du peuple tchadien meurtri
 
Par des dizaines de lettres que nous avons adressées aux Hautes Personnalités de l’Union Européenne notamment par les lettres du 9 novembre 2000, 11 juin 2001, 9 avril 2001, 12 avril 2001, 30 juin 2001, 19 mars 2004, 21 novembre 2005, 10 novembre 2005, 16 mars 2006, 9 novembre 2006, 10 août 2007, 23 septembre 2007 etc., nous leur avons demandé d’offrir leur médiation dans le conflit fratricide du Tchad.
 
Le 15 août 2007, le CFDD de M. Mahamat Nouri et le FAR/PARTI FEDERA0ON ont adressé à l’Union Européenne une proposition de sortie de crise en lui proposant son implication dans le conflit tchadien.
 
Rappelons que le 23 juin 2001 nous avons pu obtenuir du Parlement Européen à Strasbourg une résolution sur les Droits de l’Homme et sur les fraudes électorales par lequel cette institution européenne:
 
«1.  invite le gouvernement et les partis politiques du Tchad à collaborer au maintien de la sérénité et à s'abstenir de toute violence durant l'enquête réalisée par les autorités constitutionnelles à la suite des allégations de trucage et de fraude électorale;
2.  condamne les intimidations et arrestations des candidats d'opposition et réaffirme son attachement à la voie pacifique de conquête du pouvoir par des élections libres et transparentes;
3.  observe que l'élection du président Idriss Deby, le 20 mai 2001, a été confirmée par la Cour constitutionnelle tchadienne le 13 juin 2001;
4.  est convaincu qu'un processus électoral ne peut se dérouler avec efficacité et transparence dans une conjoncture où les droits d'expression les plus élémentaires sont continuellement menacés;
5.  estime que le respect des droits humains et du pluralisme politique sont des conditions indispensables pour permettre à la population de défendre ses intérêts légitimes et participer à la prise de décisions, et en dernière analyse pour combattre la pauvreté;
6.  demande aux autorités tchadiennes de traduire devant la justice les forces de l'ordre qui auraient commis des exactions pendant la campagne électorale présidentielle;
7.  invite le Conseil et les Nations unies à élaborer des politiques de développement durable qui renforcent et soutiennent l'évolution économique, sanitaire et sociale au Tchad en vue de soulager la pauvreté, de promouvoir la stabilité, de renforcer l'État de droit et de garantir la mise en place d'un gouvernement cohérent;
8.  rappelle que l'avancement des travaux relatifs au projet d'oléoduc au Tchad a besoin d'une situation stable, donc démocratique, ces revenus devant être partagés équitablement entre les populations tchadiennes, et non être utilisés à des fins électorales;
9.  demande au gouvernement tchadien, à la Banque mondiale et à la Banque européenne d'investissement de faire la lumière sur le détournement présumé de fonds destinés au financement de l'oléoduc Tchad-Cameroun;
10. invite instamment l'Union européenne à envoyer une équipe de superviseurs lors des prochaines élections au Tchad et à contribuer à financer des programmes destinés à prévenir toute irrégularité technique et électorale ultérieure;
11. invite la Commission à examiner la possibilité de recourir à la procédure de consultation conformément à l'article 96 de l'accord de Cotonou
12. charge sa Présidente de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission , aux gouvernements et parlements des États membres, au Conseil des ministres ACP-UE, au gouvernement tchadien et au secrétaire général de l'OUA».
 
Nous étions présent dans l’hémicycle du Parlement Européen à Strasbourg lors du vote de cette résolution à la quasi-unanimité des Députés présents, même si, par la suite, des manœuvres et autres manipulations ont empêché sa mise en oeuvre.
 
Tout dernièrement, nous avons réédité, à SEM José Manuel BAROSO, Président de la Commission de l’Union Européenne notre souhait, par lettre du 6 janvier 2008, c’est-à-dire peu avant l’arrivée au Tchad de SEM Louis Michel, Commissaire au développement de l’Union Européenne. La déclaration de celui-ci relative à son offre de médiation entre les rebelles et le Gouvernement, nous réjouit le cœur et nous tenons à l’en remercier et à l’encourager. Nous sommes à sa disposition pour l’aider à la réussite de sa mission.
 
Toutefois, nous conseillons de ne pas prêter attention à ceux qui, pour régler les comptes à SEM Oumar Al Béchir, utilisent M. Idriss Déby et le Tchad. Sinon, sa mission sera vouée à l’échec. Car, les Tchadiens n’accepteront pas le prix fort d’une telle manipulation.
 
Puisse Dieu, en ce début de l’année 2008, être à ses côtés pour l’aider à réussir à sa mission pour enfin la paix globale et durable au Tchad.
 
N’Djaména 24 janvier 2008.


Le Député Ngarlejy YORONGAR,
Auteur du livre: Tchad, le procès d'Idriss Déby, témoignage à charge, Editions L'Harmattan, 2003.
Coordinateur Exécutif Fédéral de FAR/PARTI FEDERATION; BP 4197 N'Djaména et Président de la Fondation pour le Respect des Lois et Libertés (FORELLI) BP 137 N'Djaména (République du Tchad); Tél. (+235) 629 49 71; (+235) 626 49 71; Mail: yorongarn@yahoo.fr; Website: www.yorongar.com.