Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Makaila

milan.jpgmilan01.jpgmilan03.jpg

Avant le déploiement de l’opération Eufor, Paris va discrètement équiper l’armée tchadienne en missiles Milan pour « neutraliser » la rébellion. 

Selon nos informations, l’Elysée et la Délégation générale à l’armement ont fait passer à la vitesse d’un rezzou devant la CIEMG (Commission interministérielle d’exportation des matériels de guerre) un contrat de livraison au président Idriss Déby par MDBA (EADS) d’une centaine de missiles Milan avec 20 postes de tir.

Selon le catalogue de MDBA, « le Milan (missile d’infanterie léger antichar) est un missile de moyenne portée, maniable et à faible encombrement qui possède une portée de 2000 m et est utilisable de jour comme de nuit. Il peut détruire les principaux chars de combat ou véhicules blindés de tout type ainsi que des fortification. » Inutile de préciser que les Toyota des colonnes rebelles sont très attendus…

De l’ordre de 5 millions d’euros, le contrat a été signé par l’ambassadeur du Tchad à Paris. Il a été avalisé par les autorités  françaises dix fois plus vite que celui de la Libye qui s’est récemment  équipée de 100 postes de tir Milan. Ironie da l’histoire, une partie du détournement des fonds du Carrefour du développement dans les années 80 avait servi à financer des mercenaires-instructeurs au tir Milan pour assister l’armée tchadienne en guerre contre la Libye.


Source : La Lettre du continent