Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

militairetchadiens02.jpgralliement-anr.jpg 

Au moment où l’attention de l’opinion tchadienne et  du régime est focalisée sur la nouvelle Coordination Militaire Unifiée (Coormu) de trois mouvements armés de l’est du Tchad, Idriss Deby n’est toujours pas  à l’abri du danger  des autres organisations politico-militaires   qui s’organisent à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

 

En effet, l’Alliance Nationale pour la Résistance (A.N.R) devient de plus en plus une réelle menace pour le pouvoir de Ndjaména et vient aggraver le souci d’Idriss Deby.

 

Nous venons d’apprendre  que  plusieurs officiers de l’armée tchadienne  appartenant au centre de télécommunications militaires ont regagné les rangs du mouvement de l’Alliance Nationale pour la Résistance (A.N.R).

 

Ils sont sept (7) cadres partis en séminaire dans un centre de formation militaire en France ; ils refusent de retourner au Tchad et prennent le chemin du maquis tchadien.

Parmi eux, se trouve le capitaine Souleymane Ngakoutou, officier venu de Sarh au Sud du pays. Il a joint la rédaction de Tribunecoum pour expliquer les raisons de son choix pour la rébellion à la place des forces loyalistes : « Je n’en peux plus devant les multiples actes de traitements indignes auxquels nous sommes soumis  au sein de l’armée tchadienne. Aucun Homme ne peut supporter d’être réduit dans un état aussi lamentable face à l’injustice appliquée à notre égard. »

 

Il ajoute : « La seule occasion que j’ai eue pour sortir du pays est celle-ci alors j’en ai profité pour m’échapper et me positionner en opposant armé contre le régime de Ndjaména. J’invite alors mes autres frères d’armes de manifester un sentiment de courage comme nous autres et faire défection massive pour ne plus combattre et maintenir au pouvoir un Président à l’exemple d’Idriss Deby. »

 

Ainsi, le capitaine Ngakoutou a justifié sa défection et son ralliement à l’A.N.R depuis l’est du Tchad où il se trouve parmi les combattants de ce  mouvement armée qui prend de l’ampleur  au sein du paysage   des politico-militaires.

 

Joints au téléphone par Tribunecoum, le haut commandement militaire et la direction de communication de l’A.N.R ont confirmé avoir organisé cette opération de ralliement de ces  cadres militaires vers leurs forces basées à l’est du Tchad.

 

L’Alliance Nationale pour la Résistance (A.N.R)  a recensement annoncé  à travers un communiqué de presse paru son site vouloir créer la surprise à Idriss  Deby dans les jours à venir.

 

Plusieurs observateurs Tchadiens s’accordent  justement qu’au vu de ce ralliement de sept (7) cadres de l’armée tchadienne, l’Alliance Nationale pour la Résistance est du coup potentiellement et militaire renforcées en ressources humaines et que tout peut se produire comme ils envisagent le faire.

 

Par Makaila Nguebla

Tribunecoum