Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefined

 

Les informations qui se relayent et nous parviennent  sans cesse de l’est du Tchad disent  que les principaux mouvements armés signataires d’un accord politique matérialisé par la mise sur pied d’une Coordination Militaire Unifiée (Coormu) auraient décidé d’anticiper sur la chronologie liée au déploiement des forces européennes.

 

En effet, l’UFDD,le RFC et l’UFDD/F auraient réussi à mobiliser de centaines de véhicules militaires équipés de munitions et  d’armes lourdes pour avancer en  territoire tchadien.

 

Le regain de tension au Darfour  entre l’armée régulière soudanaise et sa rébellion  s’inscrit dans le droit fil des événements militaires annonciateurs  de la reprise de guerre entre les différents acteurs impliqués dans le conflit au niveau sous régional.

 

Selon, les dernières nouvelles à notre disposition, la précipitation des faits découle de l’arrivée de l’Eufor en février prochain dans de conditions qui ne conviennent pas véritablement au  consentement et ne prennent en compte l’opposition des rebelles Tchadiens.

 

De ce fait, la rébellion envisagerait de se trouver en  territoire tchadien et mener  des actions militaires contre l’armée gouvernementale afin que sa cause soit entendue des institutions internationales qui occultent incessamment ses revendications politiques.

 

Il est vrai que la mission humanitaire que se fixe l’Eufor pose problème d’interprétation aux rebelles Tchadiens dès lors que la France y est partie prenante.

 

A l’heure où nous mettons sous presse, les combats terrestres n’ont toujours pas démarré, mais,  la rébellion tchadienne n’exclut pas la chance d’une médiation, c’est pourquoi, par un communiqué de presse rendu public, elle a appelé au bon sens de  la France en tant que puissance internationale de jouer sa partition pour un règlement pacifique du conflit tchadien.

 

Dans ce cas, pourquoi, la France refuse-t-elle toujours la main tendue de la rébellion tchadienne qui en appelle à ses bons offices pour le retour de la paix ? à  la stabilité politique au Tchad et en même temps dans la sous région ?

 

Par Makaila Nguebla

Tribunecoum