Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

République du Tchad                         
Unité-Travail-Progrès
Assemblée Nationale
Commission des Droits de l’Homme
 
N°001/AN/DEPUTE-YORONGAR/2008
N’Djaména, le 6 Janvier 2008,
 
Le Député Ngarlejy YORONGARundefined
 
A Son Excellence Monsieur José Manuel BAROSO,
Président de la Commission de l’Union Européenne
200, rue de la Loi
B-1049 Bruxelles
Belgique
S/C de SEM Gilles Desesquelles, Ambassade de l’Union Européenne
à N’Djaména
Objet : La paix par le dialogue inclusif et non une guerre fratricide par l’Eufor interposée.
Excellence Monsieur Président,
 
Nous avons l’honneur d’attirer votre Haute Attention sur ce qui va se passer par la présence de l’Eufor au Tchad. Tout porte à croire que cette force de l’Union Européenne va être piégée par les belligérants. Et inévitablement, elle va s’enliser. 
 
Aussi, savons-nous que notre lettre ne vous parviendra pas parce que votre adresse «électronique est parmi celles auxquelles, à partir de notre boîte électronique, nos courriers ne parviennent pas pour des raisons évidentes.
 
Donc, nous nous résoudrons à la faire publier la présente par les sites Internet et les journaux en espérant que l’information vous parvienne par votre service de revue de presse.
 
En effet, nous avons, déjà, attiré votre Haute Attention, sur la présence de l’Eufor au Tchad et en République Centrafricaine. Nous avons fait le parallèle avec l’intervention américaine en Somalie et la transformation de la base française en Côte d’Ivoire en forces des Nations-Unies.
 
Nous vous avons dit que les belligérants vont tenter de vous piéger compte tenu de la position non neutre de la France qui constituerait l’essentiel des cette force Eufor.
 
Le parti pris des forces françaises dans les différents conflits internes depuis 1968 aux côtés des forces gouvernementales tchadiens contre les rebelles tchadiens n’est pas de nature à faciliter la tache à l’Eufor.
Pour preuve, le regain des tentions actuelles entre le Tchad et le Soudan provoqué par l’unité de commandement militaire et politique des rebelles tchadiens. Rappelez-vous que, prenant peur du danger que représente cette unité d’action, le Chef d’ Etat ordonne le bombardement  des villages soudanais situés non loin de la base avancée d’El-Geneina à un moment où il vient de se faire livrer le samedi 29 décembre 2007, 300 tonnes d’armes et des munitions dont 165 tommes de bombes par l’unique prototype, au monde, l’Antonov 225 doté de six réacteurs, qui a atterrit à l’aéroport, pour la première fois en Afrique. Ces bombes qu’utiliseront les quatre Hélicoptères russes acquis par le Tchad en attente de deux autres hélicoptères en février prochain sont lancées sur des objectifs préalablement identifiés et localisés, s’explosent soit à six mètres du sol soit au contact du sol. Une seule bombe pèse entre 250 à 500 kg . Elles causent d’énormes dégâts. Les populations civiles sans défense en feraient les frais.
 
Au regard, de ce qui précède, nous insistons sur le règlement du conflit tchadien par le dialogue inclusif que vous pouvez obtenir à moindres frais au lieu de la présence de l’Eufor qui va inévitablement coûter les vies humaines et qui de plus, va inévitablement s’enliser comme les américains en Somalie et en Irak, les Nations-Unies et l’Union Européenne en Afghanistan, les Français sous le parapluie de l’Onu en Côte d’Ivoire et les Nations-Unies elles en ce moment en République Démocratique du Congo etc.
 
La paix que vous cherchez à rétablir au Tchad par l’Eufor et les casques bleus des Nations-Unies au Soudan sera d’un lourd tribut comme au Libérai, en Sierra Leone et en Côe d’Ivoire.
 
Enfin, nous profitons de cette occasion pour adresser à Votre Excellence ainsi qu’à votre famille et à l’Union Européenne, nos vœux les meilleurs pour l’année 2008. Pusse Dieu, le Miséricordieux, vous inspirer la véritable paix par le dialogue inclusif et non la destruction évidente du Tchad par l’Eufor.
 
Sachez, Excellence Monsieur le Président, que la paix au Soudan passe nécessairement par la paix au Tchad.
 
Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, l’assurance de notre considération déférente.


Le Député Ngarlejy YORONGAR,
Auteur du livre: Tchad, le procès d'Idriss Déby, témoignage à charge, Editions L'Harmattan, 2003.
Coordinateur Exécutif Fédéral de FAR/PARTI FEDERATION; BP 4197 N'Djaména et Président de la Fondation pour le Respect des Lois et Libertés (FORELLI) BP 137 N'Djaména (République du Tchad); Tél. (+235) 629 49 71; (+235) 626 49 71; Mail: yorongarn@yahoo.fr; Website: www.yorongar.com.