Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefined" Oui à l'union mais pas à n'importe quel prix :

 

Tout le monde est d'accord qu'il faut une opposition unie mais on ne peut quand même pas vendre son âme au nom de l'unité.

Comment peut on croire qu'il suffit de chasser Deby pour que tout s'arrange !

Si on remplace le tyran par des personnes comme lui, le même processus se répétera, ne soyons pas naïfs. Seuls les inconscients pensent que Deby et cette opposition là n'ont pas de rapport, ils se parlent tout le temps et ils négocieront toujours la défense de leurs intérêts sur le dos du peuple.

La vraie opposition sait que la prise de pouvoir doit n'est pas suffisante, il faut aussi dire ce que l'on va faire de cette puissance, sinon on aura encore des aventuriers qui ne cherchent que le pouvoir et l'argent.

Pour mettre Deby dehors, on entend que certains opposants businessmen on fait une alliance et l'on nous demande de nous réjouir, mais enfin ouvrons les yeux.

.

L'un des chefs de cette coalition branlante a volé le pays depuis Hisseine Habré, sa mise à sac par exemple, d'Air Tchad, a été un modèle d'utilisation d'un bien national à des fins privées, le résultat étant la faillite de la société sans que le responsable ait été inquiété.

L'autre chef a eu en mains tous les leviers économiques du pays, le pauvre peuple tchadien en paie tous les jours la facture. Ils se disent maintenant opposants, mais à quoi , à eux-mêmes ?

On ne peut rien attendre de bon de l'alliance du mal avec le mal.

.

Voyons maintenant comment cet accord a été conçu.

Les deux ex lieutenants de Deby se haïssent mais ils aiment par-dessous tout l'argent.

Comme Khartoum désirait cette union de façade et y a mis le prix, ils y sont allés pour une signature de complaisance, cela rapporte de toute façon des dollars.

Le Soudan essaie par tous les moyens de mettre au pouvoir une de ses marionnettes mais il ne comprend rien à la situation tchadienne.

Echaudé par les trahisons successives de ses poulains, notamment Deby et Mahamat Nour, il décide de frapper un grand coup.

Pensant avoir trouvé un candidat idéal parce que son père est soudanais, Khartoum impose donc Koulamallah au poste stratégique de porte parole et responsable politique.

Comment peut on prétendre diriger le Tchad et plier devant les ordres d'une puissance étrangère ? Les opposants/ businessmen auraient du refuser cette ingérence, s'ils avaient la moindre dignité.

.

Il est probable que cette réaction ne leur est même pas venue à l'esprit car ils n'ont aucun respect pour leur patrie. Au contraire, ils ont trouvé l'idée excellente parce qu'ils estiment que Koulamallah n'est pas dangereux. Dans le domaine de la malhonnêteté il n'est qu'un épicier alors qu'eux ce sont des banques !

.

Rappelons quand même quelques faits.

Nommé par Deby, Ministre de la jeunesse et des sports, Koulamallah saute dans un avion pour l'Arabie. La il mendie des équipements sportifs, une fois ceux-ci obtenus, il saute à nouveau vers N'Djaména. La il vendra tout ce qu'il a reçu, même les ballons.

Chassé une première fois par Deby, il saute jusqu'en France. Il découvre une réunion d'opposants à Reims, il saute la bas et organise une collecte «  pour soutenir l'opposition au Tchad ».

Une fois l'argent empoché, il apprend que Deby est à Genève, il saute en Suisse et vend à Deby le nom des opposants qu'il a escroqué à Reims.

La trahison plait au tyran qui le reprend à son service, aussitôt Koulamallah saute à Aman pour voler des Jordaniens, avant de se faire attraper, il saute encore jusqu'au Tchad.

Il se livre alors à une cour éhontée auprès du tyran, tout en chapardant ici et là.

Après bien des péripéties il escroque Deby en lui vendant du matériel informatique qu'il ne fournira jamais.

Pourchassé par Deby, il saute jusqu'aux opposants / businessmen qui en font leur porte parole et conseiller politique.

Dés qu'il parle, on entend donc la parole d'un sauteur !

.

Il faut un mépris infini pour le peuple tchadien pour nommer un tel homme porte parole.

Les opposants/businessmen savent très bien qui est Koulamallah, en montrant aussi peu de respect pour leur image, ils révèlent leur vrai visage de manière indécente.

S'ils prennent le pouvoir, il n'y aura aucun changement dans les méthodes, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

.

Voila pourquoi nous demandons aux Tchadiens d'être vigilants.

Ce n'est pas parce que l'on se dit opposant à Deby qu'on est honnête. Il ne faut accorder sa confiance qu'après une juste réflexion.

Prendre le pouvoir ne suffit pas.

La manière de le faire compte énormément et ce que l'on veut faire de ce pouvoir est une condition essentielle pour obtenir la confiance du peuple.

Que chaque opposant réponde clairement à ces deux questions et l'on saura vite s'il est sincère.

.

ANR : Le Commandement"

anr.tchad@gmail.com