Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Manipulations, tensions et compromissions
 
 

 

L'écran de fumée que le tyran escomptait allumer en suscitant une crise avec le Soudan a totalement échoué.

Deby espérait une escalade de la violence, surtout en présence de Morin, le Ministre français de la Défense, il a été totalement surpris par la saisine de l'ONU par Khartoum.

Certes le Soudan a très mauvaise réputation mais Deby a tellement détruit la diplomatie tchadienne que nous ne pesons rien à l'ONU. L'ancien Ambassadeur à Washington, Soubianne, s'est fait prendre alors qu'il tentait de vendre les murs de l'Ambassade.

L'actuel Ambassadeur, beau-fils du monstre, essaie lui frénétiquement d'acheter des immeubles pour Deby.

L'un vend, l'autre achète, on le voit, si la diplomatie tchadienne consiste à devenir des agents immobiliers, l'efficacité est minime en cas de crise internationale.

Le tyran sait utiliser des méthodes brutales ou cyniques, il sait corrompre mais il est totalement désarmé quand on utilise la tête

Ainsi les menaces qu'il emploie vis à vis des cabinets juridiques qui instruisent notre plainte pour torture et pour crimes contre l'humanité sont inefficaces dans un état de droit, elles ne servent qu'a renforcer la détermination de nos juristes.

De la même manière, Deby ne saura pas réagir à l'ONU, la carence intellectuelle de l'homme et de son entourage va être évidente ces prochains jours.

.

Le monstre a raté aussi son show avec les Français. Le Ministre Morin a fini par lâcher :

 « Si l'on veut donner un sens à ce que représente la volonté européenne de construire une Afrique en paix, on doit être en mesure d'assurer une force européenne de 3.500 hommes", s'est-il indigné, avant de prévenir: "La France ne se substituera pas à toutes les faiblesses et les défaillances européennes".

Ce qui signifie que le financement de l'Eufor est très loin d'être bouclé et que les autres européens sont moins aveugles que Paris.

.

Alors voilà donc Deby a Abéché avec ses généraux. Il les regarde, ils le regardent, après quoi les gradés complotent dans leur coin et communiquent tout aux rebelles.

Il est probable que quelques embuscades vont avoir lieu de part et d'autre mais trop tard pour embraser la sous région comme le tyran l'aurait voulu et cela constitue une bonne chose.

Moins il y a de morts et de victimes et mieux on se porte.

Le monstre va faire monter la pression sur Timan Deby pour qu'il excite le MJE à foutre le feu partout mais le Dr Khalil ne voudra pas servir de chair à canon pour le tyran, il va se déby..ner !

Le tyran va exiger qu'Abderahim Bahar Itno exacerbe les activités des «  sébédéyés », le pendant tchadien des jandjawids soudanais. Mais pour cela le général a besoin de Timan Erdimi, ce dont Deby ne veut à aucun prix.

.

Deby est là, l'air hébété, comme une poule qui a couvé un canard. Il remâche de sombres pensées lorsque soudain il a l'illumination : Il va demander à Kadhafi d'intervenir.

Certes le guide a botté les fesses à Deby lors de sa visite à Paris mais sa vanité est telle qu'en le flattant, on devrait pouvoir lui faire tenir un rôle et embrouiller encore plus la situation.

Le tyran somme donc son Ministre des Affaires Etrangères, Ahmat Allami de déclarer que :  «  le président Deby a renouvelé sa confiance et son "soutien indéfectible" aux efforts du leader libyen, pour résoudre la crise entre le Soudan et le Tchad ».

Pourquoi faut il toujours demander aux autres ce qu'il faut faire ? Mais le Tchad n'est il pas un Etat indépendant ? Doit il toujours se soumettre aux désirs et aux médiations des autres ? Deby n'a donc aucune fierté nationale ?

Que Deby n'ait honte de rien est une évidence, mais son appel à Kadhafi relève d'un calcul très primaire. Le tyran a peur de la rébellion, tout ce qui s'interpose entre lui et ses opposants lui paraît vital.

A défaut d'avoir l'Eufor, il espère susciter le chaos total en mélangeant le Soudan, les milices, les rebelles, la Libye, les Français, la RCA, l'UA, les ONG … et en touillant le tout dans une soupe infâme.

Vola pourquoi l'ANR se tient à l'écart de ce radeau de la méduse. Comme dans l'histoire de ce célèbre naufrage, les naufragés pour survivre, devront se dévorer entre eux.

Bon appétit messieurs !

.

ANR : Le Commandement