Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le Cameroun est traversé par l’oléoduc de Doba-Kribi qui permet d’évacuer le pétrole tchadien, pour ceux qui espèrent dans le développement des échanges entre les pays de la zone CEMAC, il est difficile de comprendre comment on peut financer facilement un pipeline de cette longueur alors que le chemin de fer qui devait relier Douala à Ndjaména est toujours arrêté à Ngaoundéré depuis 1975.

La République du Tchad dépend du port de Douala, la construction d’une liaison ferroviaire entre ces deux grandes permettrait de rendre la vie moins chère aux populations des deux pays et participer au rapprochement et à la construction de la zone CEMAC.

Le Sud du Cameroun abonde en fruits et légumes mais la viande y coûte cher, le Tchad est un pays d’élevages; un zébu qui coûte 150 € dans le marché de Ndjaména sera vendu 500 € à Douala alors que les légumes vendus 200 € à Douala ont toutes les chances d’être vendus trois fois plus chers au Tchad, les transports par voie ferrée étant moins chers, ce serait un facteur de développement pour nos agricultures et nos élevages mais ça n'interresse ni les multinationales du pétrole, ni le FMI.

  

Source: http://www.camer.be/index1.php?art=15387&rub=30:27