Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 maht--ali-abdallah.jpg

Nos antennes basées à l’est du Tchad, nous informent que lors des violents et  derniers affrontements qui ont opposé les troupes gouvernementales  aux colonnes  combattantes du Rassemblement de Forces pour le Changement (RFC) de M.Timane Erdimi à Kalaït, l’actuel Ministre des Mines et de l’Energie, le Général Mahamat Ali Abdallah  avait pris part, naturellement pour le compte du régime en place.

 

Pour mémoire, à la prise du pouvoir en 1990 du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), le Général, Mahamat Ali était le Chef d’Etat de l’armée tchadienne, avait dirigé des combats et repoussé l’assaut lancé jusqu’au Massakory par le Mouvement pour la Démocratie et le Développement (MDD) à l’époque active dans le Lac Tchad.

 

Ce succès militaire, lui a valu une réputation légendaire dans l’armée tchadienne au point de lui susciter des prétentions à la magistrature suprême, il était craint pendant quelques années par Idriss Deby qui le voyait comme un renard de surface capable de l’évincer du pouvoir du jour au lendemain.

 

Mais, au fur du temps, le Général Deby a pu le neutraliser stratégiquement pour le caser à travers des postes à responsabilités ministérielles. Toutefois, il en fait recours à lui le jour le besoin se fait sentir, en l’occurrence lorsqu’une   menace  militaire sérieuse  plane   sur le pouvoir.

 

Selon nous informations, face aux combattants du RFC, le Général Mahamat Ali avait éprouvé d’énormes difficultés pour s’imposer comme auparavant, il avait perdu les réflexes militaires d’il y a dix ans. La colonne qu’il dirigeait était presque anéantie et s’était battue en retraite devant la puissance de feu de l’adversaire.

 

Signalons par ailleurs, que les combats entre les troupes d’Idriss Deby et celles du RFC ont été les plus rudes, étant donné que de par et d’autre des belligérants le rapport de forces se mesurait en fonction  d’invincibilité. C’est pourquoi, on ne peut parler de vainqueur ni de vaincu à l’issue de ces affrontements interrompus d’un coup.

  

Toutefois, la rédaction du journal tribunecoum a pu se procurer d’une image photo qui confirme la présence sur le terrain du Général Mahamat Ali Abdallah. Il  n’ pas échappé  à nos caméra cachées   qui ont réussi à avoir une photo de lui   en guise de preuve irréfutable de son engagement militaire.

 

 

Par Makaila Nguebla

tribunecoum