Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 

Les Toro Boro : La Communauté internationale doit rompre avec sa conspiration du silence pour dénoncer cette milice soutenue par Ndjaména.

 

toro-boro1.jpgNul n’est sans savoir qu’à la frontière Tchado-Soudanaise  sévissent de part et d’autre de deux pays,  des hommes armés opposés justement aux régimes de Ndjaména et de Khartoum. Ce contexte de guerre transfrontalière a crée une  situation apocalyptique, épouvantable, inimaginable et incontrôlée, encouragée par les dirigeants de ces pays respectifs qui se font la guerre par l’entremise de leurs rébellions.

 

Si aujourd’hui, du côté du Soudan,l’opinion publique nationale et internationale parle beaucoup, pointe de doigt les « Djandjewids », d’être responsables des exactions à l’encontre des populations civiles du Darfour déplacées de forces et réfugiées au Tchad. Cette  même opinion parle alors peu et ne fait pas du tout mention à une autre milice dénommée « Toro Boro », des hommes armés à majorité issus de la région occidentale du Soudan qui se trouvent à l’est du Tchad, sèment la terreur et délogent un nombre impressionnant estimé par les organisations humanitaires travaillant dans la localité à 20.000 citoyens Tchadiens ayant trouvé  refuge pour leur part  de l’autre côté.

 

torobo-3-copie-1.jpgDevant cette situation cruelle, la communauté internationale brille par une logique toute particulière que nous considérons de conspiration du silence, de non assistance à peuple en danger, de traitement sélectif ou encore du  refus de trouver de solutions urgentes à une crise transrégionale.

 

Depuis l’est du Tchad ,des sources indépendantes des responsables administratifs locaux nous informent au jour le jour sur l’autonomie dont jouissent les Toro Boro ; supplétives d’armée tchadienne qui combattent   contre les mouvements rebelles  de l’est du pays hostiles au pouvoir d’Idriss Deby.

 
On apprend que la communauté internationale se dit mobilisée devant la crise du Darfour, a lors qu’elle fait  preuve d’un cynisme inouï pour les mêmes exactions commises contre des populations tchadiennes victimes dans leur propre pays de répression de cette  milice militarisée, surarmée et instrumentalisée  par Ndjaména à des fins politiques.

 
De ce fait, la communauté internationale ; si elle est  éprise de paix, de droit et de justice équitable pour tous,  doit ouvrir largement les yeux pour traiter de façon concomitante une même crise  humanitaire qui fait des  ravages au Darfour et au Tchad à la fois, en y apportant des réponses appropriées et urgentes en même temps ici et là.

 

Par Makaila Nguebla

tribunecoum