Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

A l’occasion de la fête de l’Aïd Al-Kébir à Mao, le tyran a prononcé des discours tellement hors de la réalité qu’on se demande ce qui s’est passé exactement.

Soit Deby était dans un état d’ébriété avancée, soit la personne qui a rédigé son discours avait abusé du crack, cette drogue super euphorisante.

Les Tchadiens, bouche bée devant un tel cynisme, s’interrogent s’ils vivent dans le même monde que Deby.

Pourtant, comme toujours, on peut tirer des leçons de cette pantalonnade débyque.

Dans son discours devant le Comité Supérieur Islamique (CSI), le monstre en appelant la nation à s’unir derrière lui, n’a pas compris qu’il avouait son incapacité d’incarner un semblant d’unité. Dans sa locution, on a la confirmation que tout le peuple est dressé contre lui.

D’ailleurs à l’unanimité, les responsables musulmans ainsi que les évêques lui ont demandé la même chose : la paix, la démocratie et la liberté !

Le discours de Mao, pour paraphraser Lyadish, est tout bonnement «  surréaliste ». Le tyran décrit un monde qui n’existe pas, sauf peut être dans son cerveau ravagé par l’alcool.

Il promet tout, au point que je me souviens des propos des vieux du village quand ils entendaient de gros mensonges : «  si tu disais cela sur une jambe de bois, elle finirait par te donner un coup de pied ».

On pourrait aussi citer Jean Jacques Rousseau : «  Si j’étais roi ou responsable politique, je ne perdrais pas mon temps à dire ce qu’il faut faire. Je le ferai ou je me tairai ».

En réalité, Deby prend les Tchadiens pour des idiots. Il croit pouvoir encore les berner de promesses et de mensonges.

Ce temps est révolu, le peuple a trop souffert et ne veut plus qu’une chose, le départ rapide du monstre.

Afin de dénoncer les manipulations du pouvoir et aussi porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les terribles exactions menées par Deby, un groupe de media tchadien a décidé de s’unir pour diffuser les mêmes nouvelles et leur donner le plus grand retentissement possible.

Ce réseau informel est ouvert à tous, il s’appelle Tchad Media.

Vous pourrez désormais trouver des articles identiques sur tous les media qui voudront bien s’associer à cette initiative.

Chers compatriotes, nous espérons ainsi porter à votre connaissance des faits, des opinions, des analyses objectives, des suggestions impressionnantes et, surtout vous offrir des approches de solutions aux énormes malheurs qui gangrènent durablement notre pays.

.

Vive le Tchad libre et démocratique !