Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefinedCette fin d’année 2007 est marquée par une série d’arrestations ou d’enlèvements  de ressortissants Français dans plusieurs pays d’Afrique noire.
A commencer par le Tchad, le 25 octobre dernier, les  membres de l’Association Arche de Zoé ont été interpellés à Abéché par les autorités Tchadiennes qui les accuse de vouloir acheminer en France 103 enfants considérés comme orphelins et Darfouri. Alors qu’ils se révèlent Tchadiens !

 

En Somalie, un reporter-caméraman a été enlevé par des hommes en armes. Pour sa libération, les ravisseurs exigent 70.000 dollars.

 

Au Niger, deux journalistes Français travaillant pour la chaîne ARTE sont placés en garde à vue depuis lundi pour avoir tourné un reportage sur les rebelles du Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ), un  groupe armé en dissidence contre le régime du Président Tandja.

 

La France, par sa politique trop confuse , tantôt  pour  soutenir  des régimes autoritaires contre leurs peuples, tantôt avec leurs rebellions contre leurs gouvernants est parvenue à écorner son image, sa réputation internationale en mettant en danger la vie de  ses propres ressortissants sur le continent noir.

 

C’est pourquoi, tout le monde en appelle sans cesse à la non ingérence de la France dans les affaires africaines pour qu’elle ne soit taxée de tel bord ou tel autre.

 

La France  doit  dès cet instant s’apercevoir des risques qu’encourent ses  citoyens à cause de sa politique étrangère. Pour ce fait, Elle doit revoir l’essentiel de ses relations avec la plupart des dirigeants qu’elle entretienne et maintienne au pouvoir  contre la volonté de leurs peuples afin d’épargner la vie sauve à ses paisibles ressortissants qui interviennent dans certaines contrées pour des raisons personnelles, professionnelles et autres.

 

Par Makaila Nguebla

tribunecoum