Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

undefinedLe Tchad a toujours été secoué par des «guerres de libération». Depuis Goukouni Ouedeyi jusqu’à Idris Deby, en passant par Hissène Habré, la libération ou la démocratie se joue à coups de canon . 

Dans ce pays, où la population est l'une des plus pauvres du monde, le régime dictatorial et maffieux de Déby est aujourd'hui usé et à bout de souffle. Au pouvoir depuis 1990, après avoir renversé son prédécesseur Hissène Habré avec la complicité de la France  ,Deby a réussi à organiser des élections truquées, telles celles de 2001 et de 2006; et a modifié la constitution pour se maintenir au pouvoir a vie.La découverte du pétrole au Tchad a accéléré la crise politique à la suite de la mauvaise gestion des revenus du pétrole. Le regime de Déby et son entourage se sont enrichis excessivement, plongeant la population dans la pauvreté excessive et le pays dans un chaos à  tel point qu'on se demande si l'on arriverait un jour a voir le bout du tunnel. Cet enrichissement à outrance a poussé le régime Deby à se radicaliser, occasionnant ainsi des dissensions au sein de la classe politique. A dire mieux, Idriss Déby a commencé à faire le vide autour de lui au profit des personnalités issues de sa tribu. Ces distorsions politiques,economiques(avec les ressources pétrolières mal gérées) et sociales ont poussé certaines personnalités politiques à prendre leur distance vis-à-vis de Idriss deby. Tel le cas de l’ancien ministre de la defense le Géneral NOURI,Président de l'Union des Forces pour la Democratie et le Devéloppement(UFDD) ,le principal mouvement d'opposition armée.
 
L’armée n’a pas été épargnée. Il y a eu des soulèvements accentués par des désertions au sein même de la garde presidentielle(GR). De nombreux officiers ont fini par déserter les rangs de l’armée régulière pour combattre le regime en place a N'djamena.

 
le leader de l'UFDD, Mahamat NOURI  a déclaré : «On veut en finir avec ce désordre, cet amalgame de choses-là. Il faut que ça cesse. Il faut un régime stable, un régime soutenu par l’ensemble de la population». C’est tout dire. Le mot est lâché : désordre . Synonyme certainement de la dictature, de la corruption, de la dilapidation des fonds, de l’ethnicisme.

Il est grand temps pour nous tchadiens d'aspirer à une paix politique,économique et sociale.
 

   Mahamat cherif
   mhtcherif15@yahoo.com
   www.tchadlive.wordpress.com