Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

djim---adoum.gifTchad : Comment le Docteur Aldjinedi entend-il gérer son ralliement?  Par le Dr Djimé Adoum, tchadnews

Le Docteur Aldjinedi était signataire de l'accord de Syrte le 25 octobre 2007 entre les 4 mouvements politico militaires:  l'UFDD du Général Mahamat Nouri, le RFC de M. Timan Erdimi, l'UFDD-Fondamentale de M. Abdelwahid Aboud Makaye et la CNT dont il est le dirigeant.  Les discordances ne se sont pas du tout fait attendre.

Pendant que les médias parlaient de l'empressement avec lequel les leaders de l'UFDD-Fondamentale ont salué les accords, les autres mouvements émettaient de sérieuses réserves et il était alors question de protocole d’accord devant conduire à des négociations pour un accord de paix en bonne et due forme. Le Docteur Aldjinedi, pour sa part, était catégorique en affirmant sa solidarité avec le Général Nouri et M. Timan Erdimi, en dépit des rumeurs qui circulaient sur ses contacts obscurs à Syrte avec le Président Deby.  Les rumeurs deviendront vérités lorsque l’on apprit que le numéro 2 de la CNT, le Cheikh Ousman Alfal était à N’djamena pour ramener, quelques semaines plus tard, quelques liasses craquants de nos CFA dévalués.

Entretemps, la guerre a repris avec des combats d’une rare violence, opposant les forces de l'UFDD dans un premier temps, puis celles du RFC dans un deuxième temps.  Pendant que l’UFDD/Fondamentale déclarait sa solidarité avec l’UFDD et le RFC, les forces de la CNT du Docteur Aldjinedi n'ont pas bougé d'un iota. Quelques jours plus tard, elles rentreront sur le territoire national à partir du Soudan pour se faire cantonner à Abou Goudam, à quelques kilomètres au sud d’Abéché. Nous fondant sur les ralliements antérieurs, nous sommes curieux de savoir comment le Docteur Aldjinedi entend-il le sien?

Il faut rappeler que le Capitaine Mahamat Nour est aujourd’hui réfugié à l’Ambassade de Libye au Tchad. On n’entend même plus parler des combattants du CDRT qui se sont ralliés avant les accords de Syrte. La plupart des accords de paix ou de ralliement antérieurs s’étant terminés en catastrophe, faut-il prédire un sort semblable à la CNT ? Ou alors, la CNT se fait docile et désarme rapidement pour mettre ses troupes à la disposition du Président Deby, ou il attend la mise en application de l’accord de Syrte auquel le Docteur Ben Barka croit encore ! Dans ce dernier cas, il risque d’irriter l’occupant du Palais

Dans un cas comme dans l’autre, le Docteur Aldjinedi semble s’être bien mis dans une situation difficile car, il n’a que deux alternatives ; soit il revient en militaire combattre ses frères et amis desquels il vient de se séparer, soit il se joint au Docteur Ben Barka pour arracher un compromis, qui ne nous semble pas donné en ce moment au Président Deby. Si les deux Docteurs ont la Baraka et obtiennent du Président Deby de réaliser le dialogue de paix inclusif tant désiré par les tchadiens, ils deviendront de vrais héros. Dans le cas contraire, l’histoire risque d’être sévère avec eux, le principe de solidarité voulant que l’on n’abandonne pas ses camarades quand les temps deviennent durs.

Les jours qui viennent nous diront s’ils ont eu raison d’insister sur la mise en œuvre d’un accord qui consacre le statu quo alors que les tchadiens attendent des changements significatifs qui les mèneraient vers une paix globale et durable.