Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Chers lecteurs, vous avez pu constater les changements d'avis constants des uns et des autres.

Plus que jamais les tchadiens ont besoin d'honnêteté et de constance.

Voici un éditorial qui date du mois de mai. Nous n'en changerions pas une ligne aujourd1hui !

Deby annonce une fois de plus qu'il va en finir avec la rébellion à l'Est et, une fois de plus, il n'arrivera à rien car il reproduit toujours les mêmes erreurs.

Comme d'habitude le tyran détourne l'argent qui devrait revenir au peuple pour acheter des armes.   Comme il utilise pour cela des intermédiaires qui sont aussi corrompus que lui, le matériel ou les munitions achetées sont de très mauvaise qualité, voire totalement hors d'usage. Deby le voleur passe donc son temps a payer des gens qui le volent et qui ne lui rendent pas les services escomptés. Certes on voit bien on s'accumuler une masse de matériels et de munitions mais qui sont pou la plupart inutiles.

Lorsque, par chance, le matériel est en état de marche, les troupes de Deby ne savent pas les utiliser. En effet les officiers ne sont pas nommés à cause de leurs compétences mais en fonction des caprices du prince.

N'ayant aucun respect pour leurs chefs, doutant de la justesse de la cause qu'ils sont censés défendre, les troupes sont profondément démoralisées et n'ont aucune envie de se battre.

A chaque fois qu'il y a combat, l'ANT s'enfuit, laissant sur place de quoi armer les rebelles.

En outre la corruption est telle, que les responsables nommés par Deby vendent à bas prix leur matériel valide à l'opposition, tout en inventant des escarmouches fantômes pour expliquer la disparition des pièces.

Enfin Deby se trompe constamment d'ennemis.

Sa haine s'exerce avant tout contre ses anciens serviteurs. En effet le monstre fait une véritable fixation   sur ceux qu'il estime avoir particulièrement bien traité et qui, à ses yeux, l'ont trahi. Dans ce cas précis il a d'ailleurs raison, les anciens amis de Deby l'ont combattu non pas parce qu'ils se sont convertis à la justice et à la démocratie mais parce que, voyant le tyran affaibli, ils ont cru pouvoir prendre sa place.

C'est pourquoi Deby combat en ce moment l'opposition qu'il mérite et qui est, d'une certaine façon, sa propre descendance.

On ne doit donc pas être surpris par l'extrême médiocrité du spectacle donné.

Tous les jours les mensonges, les trahisons se multiplient parce que c'est la façon de vivre de ces gens la.

En réalité, dans cette comédie sanglante et abondamment commentée, on ne voit pas agir la véritable rébellion mais on constate l'agitation insensée de la génération Deby.

Il ne faut pas s'alarmer de la débilité et du manque de sens commun de cette clique.

Les Tchadiens n'ont rien à voir avec ces communiqués ridicules ou la bêtise le dispute à la faute d'orthographe.

Simplement souvenons-nous que Deby nomme des analphabètes aux postes de responsabilité et ne nous étonnons plus de ce navrant spectacle. Leurs querelles seraient même risibles si, une fois encore, le peuple tchadien n'en était pas la victime.

.

Heureusement, l'opposition patriote et démocratique n'a rien à voir la dedans.

Comme elle n'a pas volé, pillé et assassiné pendant des années elle a eu du mal à s'organiser par manque de moyens au départ et aussi parce qu'elle fait preuve de principes moraux.

Ainsi le respect de l'opinion d'autrui fait que toute décision majeure doit être discutée.

Ce n'est pas du temps perdu, c'est un investissement pour l'avenir.

Pendant que des bouffons sanguinaires occupaient la scène avec beaucoup d'esbroufe, l'ANR   a patiemment tissé ses réseaux.

Le peuple ne supporte plus Deby et il ne veut, en aucune manière, de ses anciens amis et serviteurs comme remplaçants. C'est pourquoi une contestation autrement radicale se met petit à petit en place.

Les fonctionnaires, les paysans, les éleveurs, les femmes qui sont sans cesse bafouées, les étudiants, les commerçants, les travailleurs, les jeunes comme les vieux… en fait tous les citoyens tchadiens sont dans l'opposition et donc, toutes et tous soutiennent l'ANR.

Les vrais militaires, ceux qui aiment leur pays et qui en ont assez de le voir volé, pillé et parfois même vendu à vil prix en ont assez. Ils se rassemblent et s'entraînent depuis des mois sous le commandement de l'ANR.

Nous n'avons jamais caché les énormes difficultés, notamment logistiques que nous avons rencontrées. En effet nous dérangeons toux ceux qui, à l'intérieur comme à l'extérieur du Tchad, profitent du système aux dépends du pays.

Tout ce monde de profiteurs avait intérêt à nous empêcher d'exister mais ce fut peine perdue car on ne résiste pas à la volonté du peuple tchadien dans son entier.

Pour la première fois nous annonçons que nous sommes la première opposition armée à Deby et que nous serons bientôt prêts à l'affronter.

.

Officiers et soldats sincères et patriotes de l'Armée Nationale Tchadienne, vous ne pouvez pas continuer à défendre un régime qui trahit la patrie, qui affame vos familles et qui néglige l'éducation de vos enfants. Dés que l'ANR va commencer à marcher contre Deby, déposez les armes ou venez rejoindre vos frères d'armes qui désirent le départ du tyran et qui ne veulent pas verser le sang inutilement.

Tchadiennes, tchadiens, dés l'insurrection lancée contre le despote nous comptons sur vous pour faire votre devoir de citoyen et paralyser, chacun à sa façon, les dernières ruades du monstre.

.

Le moment est proche du combat salvateur.

.

Biltine, Mai 2007

ANR : Le Commandement.