Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

hatem.jpgL’international tunisien Hatem Trabelsi quitte précipitamment Amsterdam sans payer ses arriérés de loyer, mais en laissant sur place quelques effets personnels. Que son propriétaire aura la riche idée de mettre aux enchères.

Le talentueux footballeur tunisien Hatem Trabelsi a fait les beaux jours du prestigieux Ajax d’Amsterdam pendant quelques années, entre 2002 et 2006. Puis un jour, il a changé de club : il a endossé le maillot de Manchester City et a traversé la Manche. Tout cela serait banal si l’ancien défenseur du Club sportif sfaxien n’avait pas déménagé à la cloche de bois. Il est parti sans prévenir, et surtout sans payer ses arriérés de loyer, qui se montaient, aussi incroyable que cela puisse paraître, à… 28 000 euros

On ne peut que rêver d’avoir un propriétaire aussi patient ou compréhensif. En tout cas, ledit propriétaire s’est retrouvé avec un locataire disparu et un appartement à peu près vide. À peu près, mais pas tout à fait : l’ami Hatem n’avait pas pu tout entasser dans ses valises. Ce qui a donné l’idée au propriétaire d’organiser une vente aux enchères de tout le fourbi.

Un maillot de la Juventus de Turin porté par le milieu de ?terrain tchèque Pavel Nedved a été adjugé à 450 euros (on sait que les footballeurs échangent parfois leurs maillots à l’issue d’une rencontre). Des jouets pour enfant ont trouvé preneur. Un ordinateur portable aussi.

Mais le plus cocasse se produisit vers la fin de la séance. Un short de l’équipe nationale de Tunisie, porté par Trabelsi, a été adjugé à 75 euros. L’heureux acquéreur, de nationalité marocaine, nous a précisé qu’il allait se servir de ce short « authentique » pour de sombres opérations de sorcellerie, à chaque fois que son pays allait jouer contre la Tunisie. Des petites fléchettes plantées dans le vêtement, des encens sinistres, du vaudou sauce doukkalie… Les valeureux Tunisiens auront beau faire, le diable et tous les petits démons joueront avec l’adversaire. Imbattable, l’adversaire ! Qui peut mettre un but à Belzébuth ?

On n’avait jamais observé un cas aussi étrange : un footballeur qui fait perdre son équipe sans même jouer. Ce sera chose faite pour le prochain Tunisie-Maroc. Tant pis pour Trabelsi : il n’avait qu’à payer son loyer.

Source: J.A