Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

                              Conférence de presse

 

COMITE PROVISOIRE D’ACTIONS ET DE STRATEGIE   (COMPAS)

 

REPRISE DES COMBATS A L’EST DU TCHAD

 

Depuis la fin de la semaine dernière, les combats ont repris dans l’est du Tchad, sonnant la fin de la trêve et la caducité des accords de Syrte entre quatre des mouvements politico-militaires et le gouvernement tchadien. Cette situation procède, à notre sens, de l’inadéquation des accords qui avaient été signés le 25 octobre 2007 à Syrte.

 

En effet, au lieu du dialogue inclusif de paix réclamé par l’ensemble de l’opposition tchadienne et la société civile, seulement quatre des mouvements politico-militaires négocièrent pendant trois mois avec le gouvernement tchadien pour arriver à des accords maintenant le statu quo. Or, ce dont le Tchad a besoin, c’est un compromis minimum entre toutes les composantes de la société tchadienne qui débouche, à terme, sur une véritable démocratisation du pays, la fin de l’exclusion, du clanisme et du népotisme.

 

La reprise des affrontements constitue un désaveu de l’approche exclusive et la claire indication que le statu quo n’est pas acceptable pour la grande majorité des tchadiens qui veulent voir leur pays évoluer, à l’instar des autres nations, vers un développement socio-économique harmonieux dans la paix, l’équité et le respect des libertés fondamentales de tous les citoyens.

 

C’est pourquoi, prenant la mesure du désir profond de paix durable des tchadiens, le COMPAS a appelé, dans son communiqué du 28 novembre 2007, à la médiation des Chefs d’Etat de la sous-région pour emmener les tchadiens à un dialogue de paix inclusif, seule voie pour à ramener le calme et la sérénité dans le pays.

 

La poursuite de la guerre fratricide n’est dans l’intérêt d’aucun tchadien. Il est absolument indispensable que la crise tchadienne soit abordée dans le sens de l’identification des causes profondes, à travers un dialogue de paix inclusif, pour trouver les solutions adéquates qui mettent définitivement fin à cette situation qui dure depuis plus de 40 ans.

 

 Le Président

 

L. Favitsou Boulandi

fboulandi@yahoo.com

1-240-938-0504

 

Pour la Coordination                                                          

Coordinateur Afrique

Makaila Nguebla

Tel : 77 617 31 47

 Tel : 33 868 36 38