Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

 Au Tchad, les événements militaires se succèdent mais ne ressemblent pas, les forces gouvernementales  tchadiennes font face depuis une semaine à trois principaux fronts de lutte avec différents mouvements d’opposition armée qui se relayent dans leurs opérations  pour  évincer Idriss Deby, devenu indéboulonnable du  pouvoir.

 

Après quelques jours , d’âpres et violents combats avec les troupes de l’Union de Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD), le temps n’est pas du tout au répit et au  repos pour  l’armée gouvernementale confrontée à un nouveau maquis ouvert par le  Rassemblement  de Forces du Changement (RFC) groupe d’opposition politico-militaire dirigé par M. Timane Erdimi.

 

Venus avec armes, bagages et logistiques, les combattants du RFC affrontent et résistent depuis hier devant l’armée tchadienne conduite par Idriss Deby lui-même qui organise les offensives suivant sa stratégie et ses expériences  militaires acquises durant son parcours de combattant.

 

Mais, selon quelques informations parvenues des zones de combats, les forces du RFC bravent une armée gouvernementale déboussolée et dépassée par les méthodes utilisées par ses adversaires.

 

Contraintes et astreintes par  les avancées irrémediables de troupes  rebelles, les forces loyalistes se sont repliées pour se confiner dans les montagnes à l’est du pays.

L’armée française sévèrement réprimée et condamnée par de multiples voix qui se sont levées ce dernier temps, semble abstenue  cette fois-ci pour aider et secourir  les forces de Deby généralement mises en difficultés par les offensives répétées des mouvements rebelles.

 

Nous observons ici un type de combats des troupes initiées, étant donné que de part et d’autre de belligérants, le lien de parenté est si fort et reste à l’origine du courage pour  ou contre  l’invincibilité de l’une ou l’autre des parties en conflit.

 

Aujourd’hui, un peu partout qu’Idriss Deby semble admettre  exactement de quoi il s’agit vue la résistance fournie par ses ennemis  devant le puissant arsenal et moyens militaires de guerre  qu’il utilise pour éradiquer une rébellion tchadienne devenue irréductible.

 

Les gens disent aussi que si le RFC compte refaire et rééditer ses percées comme l’année dernière où ses éléments ont atteint la région du Batha avant d’être repoussés par l’aviation française.

 

Pour Idriss Deby, il est hors de question de renégocier l’accord de Syrte et pour les rebelles, il est aussi hors de question de se faire cantonner au Soudan mais plutôt au Tchad.

Devant une telle position opposée, irréprochable  du pouvoir et de la rébellion, seul le rapport de forces tranchera entre les corps ennemis qui s’affrontement sur le terrain d’opérations militaires.

 

Or, il est avéré que  l’épreuve de forces n’a jamais été une solution pérenne, il faut appeler les gens au dialogue politique inclusif réclamé par tous au Tchad

 

Par Makaila Nguebla

http://makaila.over-blog.com

tribunecoum.