Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Sayeeda Warsi et Nazir Ahmed, de la Chambre des Lords, ont rencontré tôt dimanche matin des responsables soudanais, pour la deuxième journée consécutive. Ils espèrent obtenirunemesure de grâce du président Omar el-Béchir pour Gillian Gibbons.

"Toute grâce anticipée est la prérogative exclusive du président, je ne peux pas en dire davantage", a souligné à l'Associated Press le ministre soudanais de la Justice Ali al-Mardhi. Il a précisé qu'il venait de rentrer du Caire et n'avait pas encore rencontré la délégation britannique.

L'avocat de l'enseignante, Kamal al-Gizouli, s'est dit optimiste dimanche quant aux résultats qui seront obtenus par la délégation. Le gouvernement "veut se débarrasser du problème et la visite de lords britanniques serait une excellente occasion" de le faire. "Cette affaire est un casse-tête pour le gouvernement, je ne serais pas surpris si Gibbons était libérée aujourd'hui ou demain", a-t-il ajouté.

Aucun responsable du gouvernement n'a toutefois donné d'indice sur une éventuelle libération anticipée de l'enseignante.

L'ambassade de Grande-Bretagne a pour sa part fait savoir que Gillian Gibbons était en bonne santé. "L'ambassadeur a appelé Mlle Gibbons ce matin et elle allait bien", a rapporté Omar Daair, un responsable de l'ambassade à Khartoum.

L'enseignante a été condamnée jeudi à 15 jours de prison et doit être expulsée pour avoir insulté l'islam. Elle a été acquittée d'incitation à la haine religieuse, notamment passible de 40 coups de fouet. Elle avait autorisé ses élèves à nommer un ours en peluche Mahomet. 

Source : AP