Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Le Capitaine Mahamant Nour limogé PDF Print E-mail
Written by Djimé Adoum   
Saturday, 01 December 2007
ImageNdjamena (RFI) Samedi 1 décembre 2007:  Le Capitaine Mahamant Nour, chef de l'ex mouvement rebelle Front Uni pour le Changement (FUC) vient d'être limogé de son poste de ministre de la défense par le Président Idriss Deby.

Le contraire nous aurait étonnés.  Le limogeage du Capitaine Mahamat Nour ne surprend personne.  Et il savait bien que les accords séparés basés sur des gains personnels sont voués à l'échec.  L'expérience des 17 dernières années est là pour le prouver.

Ce que le Capitaine Mahamat Nour a peut-être voulu oublier c'est le fait que le problème du Tchad ne peut jamais se régler par sentiment mais par l’instauration d'un état de droit permettant à tous les citoyens sans exclusive de jouir de tous leurs droits dans la quiétude. 

La goûte qui aurait débordé le vase se révèle être les combats qui ont opposés les ex-combattants du Fuc aux forces gouvernementales le vendredi 30 novembre à Guéréda.  Même si Mahamat Nour leur avait déjà demandé de déposer les armes et de réintégrer l'armée, ses éléments rechignent à s’exécuter.  Mahamat Nour aurait du savoir que de telles tergiversations ne pouvaient pas plaire pas à son boss qui a en ce moment besoin de combattants. 

Le Capitaine Mahamat Nour aurait du aussi se rappeler que beaucoup d'accords ont déjà été signés avec beaucoup d'autres opposants mais ces accords individuels se sont toujours soldés par un échec cuisant.  Beaucoup de ces signataires ne sont même plus de ce monde.  Mahamat Nour était ministre de la Défense depuis mars 2007.  La rancune étant l’un des traits caractéristiques de certains compatriotes, le Capitaine devrait garder en mémoire qu'il a presque réussi à déboulonner son patron le 13 avril 2006. Pour cette raison, il fallait qu’il s’attende à ce que son boss, qui n'oublie jamais, lui règle les comptes au moment opportun.  Comme le pays ne répond à aucune règle, tout se passe dans l'informel  à l'humeur du plus fort.  Le sort de Mahamat Nour est réglé.  C'est aussi simple.  C'est chose faite.

Le Tchad est fragmenté et a besoin, à l’image d’un ordinateur, d’une défragmentation.   La défragmentation permettra aux tchadiens de se rapprocher les uns des autres pour trouver ensemble un moyen plus honorable de sortir le pays du cercle infernal de la violence.  Cela passe forcément par un dialogue inclusif pour remettre le pays sur les rai