Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

U.A : Les prises de position  d’Alpha Oumar Konaré rendent irascible l’opposition tchadienne en exil.

 

Le Président de la Commission de l’Union Africaine (  U.A),le Malien Alpha Oumar Konaré pose un sérieux problème dans la recherche de la paix en cette période de conflit armé qui oppose le régime d’Idriss Deby aux mouvements d’opposition armée tchadienne.

En effet, par ses prises de position, Alpha Oumar Konaré multiplie des déclarations qui n’honorent ni sa personne moins encore sa stature d’ancien chef d’Etat de son pays natal qu’est le Mali,   qui exige de lui la retenue et  une stricte neutralité dans un contentieux politique à l’échelle nationale ou sous-régionale.

 

Rappelons que par le passé, la rébellion tchadienne du Front Uni pour le Changement (FUC) était lésée par l’organisation continentale qui n’a jamais entendu ses doléances.

Aujourd’hui, avec la reprise des hostilités entre l’armée tchadienne exclusivement clanique, Alpha Oumar Konaré déclare ses affinités avec Deby sur les ondes des médias internationaux en reprenant les propos démesurés de Kassiré Koumakoye, Premier ministre du Gouvernement tchadien.

 

Lors d’une conférence de presse tenue à Ndjaména, Kassiré Koumakoye a accusé les rebelles d’être des mercenaires à la solde du Soudan ajoutant même que le Tchad fait l’objet d’une agression extérieure.

Nous pouvons comprendre que le Premier ministre d’Idriss Deby fassent une telle déclaration en accusant Khartoum, mais lorsque le Président de la Commission de l’Union africaine se range du même coté, pour renchérir  et consolider les positions de Ndjaména,   il y a matière réflexion !

 

Les nationalistes Tchadiens qui animent des cercles de  réflexion ou bien qui sont constitués en centres de contestations politiques sont irrités par les propos d’Alpha Oumar Konaré à chaque fois qu’il prenne la parole. Ils  estiment qu’il est acquis à la cause du pouvoir de Ndjaména sans vérifier au préalable les obstacles  politiques qui ont conduit aux soulèvements militaires contre le régime de Deby et contraints  à l’exil de nombreux citoyens de ce pays.

 

Au lieu de jouer à l’apaisement, à la neutralité et surtout à l’appel au dialogue entre le pouvoir de Deby et son opposition globale, Alpha Oumar Konaré condamne le Soudan pour réconforter Ndjaména tout en creusant le fossé entre les deux capitales africaines.

 

L’opposition tchadienne en exil lui demande de s’approcher des parties adverses, recueillir les différentes  opinions politiques et créer les conditions idoines des négociations inter-tchadiennes d’abord qui aboutiront à  la résolution définitive du conflit sous-régional qui se propage à un rythme exponentiel de façon alarmante.

 

Pourquoi, le Président de la Commission de l’Union africaine (U.A) jette de l’huile sur le feu pour encourager l’instabilité politique et distendre les rapports entre  Idriss Deby et Oumar Hassane El-Bechir ?

 

La paix en Afrique dépend donc de l’appel à l’apaisement et au dialogue de tous les acteurs en conflit.

 

Par Makaila Nguebla

http://makaila.over-blog.com

tribunecoum.