Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Dynamique de paix: Le Dr Amine Ben Barka appelle au sens de responsabilité, à la retenue et au dépassement tous les protagonistes.

Souscrit dans une dynamique de paix depuis la signature de l’accord de paix de Tripoli, intervenu entre le Gouvernement tchadien et les quatre (4) mouvements politico-militaires de l’est, le Dr Amine Ben Barka, Co-Président de l’UFDD/Fondamentale et Koma Manoufi, ancien directeur Général des cadastres ont été reçus en audience, le 25 novembre dernier à la Présidence par Idriss Deby.
Avec le regain de tension militaire du lundi, le Dr Amine Ben Barka a choisi Alwihda info comme médium pour appeler tous les acteurs politiques au sens patriotique, de responsabilité, à la retenue et au dépassement pour le respect intégral du contenu de l’accord de paix qui reste d’actualité.

Lors d’un entretien téléphonique depuis la capitale tchadienne, le Dr Amine a justifié sa rencontre avec les autorités en place.

Il a tenu une conférence de presse devant un parterre de journalistes locaux et de la presse internationale pour leur expliquer le mobile dominant qui le motive pour le retour de la paix au Tchad.

Dés l’entame de notre conversation, le Dr Amine dit : « Notre déplacement à Ndjaména s’inscrit dans le cadre de la recherche de la paix. Nous étions reçus par le Président Idriss Deby et avions discuté avec lui de la mise en œuvre en vue d’accélérer le processus de paix issu de l’accord de Tripoli. »

Alwihda lui a demandé s’il est en contact avec les membres de l’opposition démocratique et les politico-militaires : « Depuis notre arrivée, j’avoue que nous sommes en contact avec tout le monde sans distinction et grâce à la communication, nous sommes constamment en contact téléphonique avec les leaders de tout les mouvements armés, ce qui explique d’une part leurs dispositions au processus de paix. »

Face à la reprise des hostilités et du cessez le feu violé sur le terrain, le Dr Amine exprime son inquiétude et affirme : « Je dois dire que c’est précoce de recourir aux armes, car le délai du cessez-le-feu est de trois(3)mois . », il ajoute : « J’en appelle à toutes les parties à faire preuve de responsabilité et de consentir d’effort pour relever les défis liés à la recherche de la paix au Tchad. »

Etes-vous optimiste: « Je suis persuadé d’une seule chose, rien n’est impossible de surmonter les obstacles à la paix que si nous y mettions tous ensemble et voyons dans la même direction. Je reste donc optimiste. » Disait-il d’un air sérieux.


Allez-vous retourner à Tripoli : « Oui, nous y retournerons pour informer davantage les médiateurs Libyens et Soudanais des avancées notées et de la volonté politique affichée par nos interlocuteurs. Je réitère ma demande incessante aux médiateurs à nous aider à accomplir ce vœu de faire la paix entre tous les acteurs en conflit au Tchad. »

Pour renforcer l’option de paix, le Dr Amine affirme avoir de séance de travail avec le Gouvernement tchadien pour créer toutes les conditions idoines de dialogue politique : « Nous travaillons sur place avec les responsables gouvernementaux pour rapprocher les différents points de vue et consolider le processus de paix que je considère irréversible. » a conclut le Dr Amine Ben Barka.

Ainsi, pouvons- nous constater qu’en dépit de la violation de cessez-le feu sur le terrain par la reprise des hostilités militaires entre les troupes gouvernementales et les éléments de l’UFDD , le Dr Amine Ben Barka ne perd toujours pas l’ espoir pour donner la chance au retour définitif de la paix dans le pays.

Propos recueillis et commentés par
Makaila Nguebla