Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

La tournée du Président Idriss Deby à l'intérieur du pays: encore un spectacle teinté des songes et mensonges!
Le Président Deby a visité presque toutes les provinces de notre pays. Et comme d'habitude, des promesses fallacieuses taillées sur mesure à visée électoralistes et/ou sûrement une énième fourberie gauchère tendue comme un hameçon au peuple à l'approche des élections presidentielles.
 
Cette pré-campagne qui ne dit pas son nom et qui viole l'État d'urgence instauré par le Président Deby lui même et les mesures barrières édictées par le gouvernement dans la lutte contre la COVID19 nous amène à poser des hypothèses à deux niveaux: 
 
1) Soit le Président Deby ne fera plus campagne à partir du mois de Mars 2021 et empêchera tous les candidats de l'opposition d'en faire de même sous prétexte d'une recrudescence du virus.
 
2) Soit un au-revoir au peuple tchadien et profitera pour nous dire qu'au prochain congrès d'investiture du MPS, il se retire de la course à la présidentielle. 
 
Cette seconde hypothèse nous apparaît peu plausible et difficile à avaler pour un homme assoifé du pouvoir et qui a fait 30 ans de règne sans partage et une instauration de l'arbitraire à géométrie variable!
 
Mais pour l'instant nous vivons toujours dans un pays de deux poids deux mesures: l'opposition est empêchée de se regrouper au delà de 50 personnes, ses congrès, meetings, marches pacifiques, activités politiques sont interdits et réprimés dans la violence par les forces dite de l'ordre pendant que les activités du parti au pouvoir sont autorisés, encadrés et même soutenus par les responsables de nos propres forces de Défense et de Sécurité en flagrante violation de la constitution, des règles basiques de l'armée et des mesures barrières.
 
Voilà en somme une dictature implacable, frisant le seuil de la tyrannie, quasi identique à celle de Didi Amine et Mobutu et qui continue à plonger le peuple dans une rue sans issue et une misère abyssale.
 
Mahamat Ahmat Lazina
President du MNCT
Porte Parole des Partis Politiques de l'Opposition (GP4)