Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

La question que les Tchadiennes et Tchadiens se posent presque chaque jour est la suivante
 
 
 existe-t-il une opposition crédible au Tchad ? 
 
Certains répondront à l'affirmative, mais pas tout le monde. 
Si nous passons au crible le cas symptomatique par exemple de ce prétendu chef de file de l'opposition, président de l'URD, Monsieur Roumadoungar Félix Nialbé, dont son centre d'accompagnement du système (son parti), a sollicité auprès de l'Assemblée Nationale l'élévation du Président de la République à la dignité de Maréchal du Tchad, montre clairement ce fossile en voie de désintégration est tout sauf un opposant.
 
Comment soutenir un système en état de décrépitude qui n'a aucune innovation si ce n'est la reproduction systématisée de ses propres vieilleries.
 
Voici les 6 raisons qui montrent clairement que Monsieur Roumadoungar Félix Nialbé, ce prostitué politique des temps modernes a vendu son âme  pour accompagner le régime en agonie au nom de l'opposition.
 
1) Alors que toutes nos villes et villages sont inondées, ce soit disant représentant de l'opposition, n'est même pas capable de pondre un communiqué pour alerter le gouvernement sur la situation des sinistrés que vit une partie de nos concitoyens;
 
2) Face à la question de l'emploi des jeunes qui est une question de dignité humaine, ce farfelu de représentant de "l'opposition" qu'est Monsieur Roumadoungar Félix Nialbé n'a, en aucune circonstance, interpellé le gouvernement au nom de la prétendue opposition pour défendre nos jeunes en chômage ;
 
3) Sans parler des coupures désormais décennales d'électricité, coupure d'Internet dans presque toutes les grandes villes dont sa ville natale  Sarh paie les frais ( coupée depuis des semaines), la violation des droits civiques, l'insécurité au sein même de l'appareil judiciaire, la banalisation de la violence, etc. qui sont le lot quotidien de nos concitoyens, le bipède humanoïde en processus biologique terminal qu'est Félix Nialbé n'a daigné lever le petit doigt pour les dénoncer;
 
4) Comment cette énergumène de la pire espèce pourrait-il entrer dans l'Histoire à partir du moment où Monsieur Roumadoungar Félix Nialbé fait de son parti un centre d'accompagnement du système plutôt qu'un parti avec un programme clair et une idéologie forte et rassembleuse;
 
5) Et de quelle manière, si ce n'est de la saloperie de toutes obédiences,  Roumadoungar pourrait-il se prévaloir d'être le représentant de toute l'opposition sans l'ombre d'un calendrier de concertation avec les chefs des partis politiques qu'ils prétend représenter.
 
6) Animé d'esprit communautariste et régionaliste, il a écarté tous les regroupements de l'opposition démocratique et surtout ceux de la zone septentrionale pour privilégier quelques partis de la zone méridionale pour l'accompagner dans son agenda caché.
 
Dans son esprit rétrograde, il croit que l'opposition est uniquement la zone méridionale. C'est un acte est une insulte à la mémoire du défunt Professeur Ibn Oumar Mahamat Saleh. 
 
Au Tchad, nous devrions encourager l'expression dynamique de la diversité qui fait évoluer le débat démocratique et apporter un changement dans ce pays.
 
Nous estimons en fin que Monsieur Roumadoungar Félix Nialbé n'est rien qu'une invention du système qui pourlēche plus pour le gain que pour l'intérêt de ces concitoyens.
Wa in ittoum itna
 
Mahamat Ahmat Lazina
Président du MNCT
Porte Parole de GP4