Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Être ministre au Tchad, signifie faire preuve d’obéissance et d’allégeance à Idriss Deby

Au Tchad, la désignation à un poste à responsabilité ministérielle répond généralement à des critères non objectifs et des considérations politiques légendaires. Excédé par cette situation, un ancien ministre de l’enseignement supérieur, a révélé certains faits.

Sous-couvert de l’anonymat, un ancien ministre tchadien de l’enseignement supérieur a souhaité révéler à un de ses proches la difficulté qu’il avait rencontrée pour travailler sous le régime d’Idriss Deby. Selon lui certains ministres sont nommés sur recommandation de Mme Hinda Deby, épouse du président et par ailleurs fondatrice de l’ong FGC.

Il est insupportable de l’avis de cet ancien ministre rapporté par son proche, Idriss Deby est obnubilé par l’obéissance et l’allégeance de ses subalternes. Il aime être vénéré te séduit.

Si vous ne faites pas ces gestes rituels, vous ne gardez pas longtemps votre poste. IL a aussi expliqué le fait que la prise de parole publique dans les médias officiels doivent commencer par les termes : sous l’impulsion de Son excellence, le guide éclairé, etc ….. Tout comme le portrait du Président derrière les bureaux font partie de ces décors malveillants pour préserver son portefeuille.

Le ministre plaide pour une rupture avec ces pratiques indignes qui rappellent de culte personnalité qui caractérise ce pouvoir dont la  longévité  repose sur  une soumission généralisée de la société tchadienne à un homme sans état d’âme.

Makaila.fr