Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Achats de conscience au Tchad : Idriss Deby pourrait-il respecter ses engagements sociaux ?

Au Tchad, les autorités n’ont jamais respecté leur contrat social avec les différentes structures syndicales du pays. Ce qui a plongé le Tchad dans de nombreuses crises sociales soldées par des grèves dans des différents secteurs socioprofessionnels. En dépit des promesses non tenues du gouvernement, les travailleurs au Tchad ont fait preuve de bon  sens pour avoir mis un terme à la grève et reprendre le travail. Mais des rumeurs persistantes font état des futures difficultés financières que l'Etat pourrait rencontrer si jamais il ne fera usage à bon escient des ressources actuelles dont il dispose.

Reconnu incontestablement par l’achat de conscience des hommes politiques, opposants, responsables de la société civile et même des officiers supérieurs au Tchad, Idriss Deby envisagerait d’utiliser l’argent du contribuable tchadien pour obtenir le silence de certains généraux qu’il essaie de fidéliser en contrepartie des monnaies sonnantes trébuchantes. C’est ainsi qu’il est rapporté dans certains milieux que le président serait prêt à donner jusqu’à 250 à 300 millions de fcfa à ceux qui lui obéissent dans l’armée.

Il convient de souligner que depuis l’affaire Yaya Dillo, ancien ministre tchadien et représentant du Tchad à la CEMAC, le dirigeant tchadien est inquiét et redoute de plus en plus pour sa sécurité à l’intérieur du palais. C’est pourquoi, il hésite encore d’arrêter ce dernier qui a osé rappeler à l’ordre la Fondation Grand Cœur, appartenant à son épouse, Hinda Deby.

L’affaire de cette fondation a crée une véritable scission dans ce cercle restreint de la famille présidentielle.

Nombreux sont les Tchadiens qui ont constaté que depuis l’interpellation publique sur les réseaux sociaux par Yaya Dillo, des pratiques mafieuses reprochées à cette institution qui se veut humanitaire, la médiation autour d’elle a diminué et ses membres font profil débat.

Pour calmer les esprits de certains officiers révoltés par l’accaparation excessive de cette fondation et la place qu’elle occupe dans les institutions publiques au Tchad, Idriss Deby sent venir un danger éminent. C’est pourquoi, il est fort possible qu’il fasse usage des ressources financières du pays obtenir le silence des personnes qu’il juge influentes dans son entourage.

Ce qui est sûr même s’il réussit à rallier à sa cause un groupe d’individus en leur donnant ce dont ils ont besoin, il provoquera une autre crise sociale avec les travailleurs mobilisés au sein des structures syndicales qui réclament leurs droits sociaux et légaux.

Ce que pensent plusieurs observateurs nationaux qui redoutent d’ores et déjà des difficultés financières pour payer les fonctionnaires au Tchad d’ici le mois d’octobre.

Makaila.fr